Connectez-vous à nous

Coopérative intergénérationnelle inaugurée

Communauté

Coopérative intergénérationnelle inaugurée

Après trois ans de travaux, le projet de Coopérative de solidarité intergénérationnelle a été officiellement inauguré le 21 novembre. En tout, ce sont 104 logements repartis entre deux sites situés aux 270 et 5560, boulevard des Laurentides, qui accueillent une clientèle à faible et modeste revenu.

«Ce projet a débuté car on avait trois groupes de familles et d’aînés issus d’Espace 50 + qui voulaient partir des coopératives», relate Neil McNeil, directeur du développement pour le groupe Réseau 2000 +.

Développement

En regroupant les clientèles et après avoir soumis trois terrains à la Ville, deux des trois propositions ont abouti.

Réseau 2000 + et la Fédération des coopératives d’habitation intermunicipale du Montréal métropolitain se sont alors affiliés pour développer la coopérative. Rapidement, les demandes ont afflué. «On a reçu 700 demandes pour les 104 logements disponibles. Le comité a dû faire une sélection en tenant compte notamment des revenus et de la capacité à vivre en coopérative.»

Le projet estimé à 19 607 908 $ a été financé par la Société d’habitation du Québec (7 367 690 $) et par la Ville (2 500 000 $). «Le solde représente l’hypothèque qui sera payée à partir des loyers.»

Organisation

Installés dans les deux bâtiments de cinq étages depuis un an, les nouveaux résidents des coopératives semblent bien s’acclimater au fonctionnement des habitations.

«En général, les commentaires sont positifs. Certains projets naissent d’eux-mêmes puisqu’ils veulent développer une cuisine collective et faire une demande pour construire une aire de jeux. Au 5560, des Laurentides, on compte près de 100 enfants», poursuit M. McNeil, qui rappelle les avantages d’une telle cohabitation.

«Tous les locataires sont membres et responsables de la gestion de l’immeuble, ce qui implique des comités de toutes sortes pour l’entretien, les finances, le bon voisinage. Et même si une grosse coopérative peut sembler plus impersonnelle, cela permet de dégager un budget pour engager un directeur à mi-temps et un comptable.»

Soulignons qu’un troisième projet de coopérative est en développement. Il devrait offrir 80 logements à des familles et 66 à des personnes âgées en légère perte d’autonomie.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Communauté

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page