Connectez-vous à nous

Contrat d’essai pour Simon Després

Hockey

Contrat d’essai pour Simon Després

Le Rocket de Laval a octroyé un contrat d’essai professionnel de 25 rencontres au défenseur lavallois Simon Després. Ce dernier avait pris part au dernier camp d’entraînement du Canadien de Montréal sans pour autant signer un contrat de la Ligue nationale tel qu’espéré.

Dès le lendemain, le défenseur de 27 ans sautait sur la glace pour participer à son premier entraînement avec la formation lavalloise.

«Il veut jouer et il est prêt, dit Joël Bouchard. On a du travail à faire sur le conditionnement physique, mais c’est un athlète. Il va regagner la forme.»

Coupe Spengler

Le rapprochement entre le Rocket et Simon Després s’est fait via Sean Burke, le directeur général d’Hockey Canada pour la Coupe Spengler, qui aura lieu durant le temps des fêtes, à Davos.

«Sean Burke voulait que je joue pour eux et je leur ai dit oui, admet le nouveau numéro 37 du Rocket. Il m’a ensuite mis en contact avec Laval pour que je retrouve la forme.»

Ce tournoi ne l’empêchera pas de revenir avec la formation lavalloise après coup.

«Je vois une éventualité aussi avec le Rocket de Laval, poursuit-t-il. J’y vais une journée à la fois.»

Rôle

Alors que Ryan Sproul a été libéré de son essai professionnel, la semaine dernière en plus des blessures à Cale Fleury, Michal Moravcik et Gustav Olofsson, une porte s’ouvre pour le Lavallois.

«À court terme, je veux percer l’alignement du Rocket», mentionne-t-il.

Le jeu de puissance de l’équipe connaît des difficultés dernièrement et Joël Bouchard concède que l’ajout d’un gars comme Simon Després peut aider.

«Il a un très bon lancer et est capable d’amener des rondelles au filet, ce qui nous manque présentement, admet-il. Ajouter un nouveau visage qui amène une autre dynamique, ça peut évidemment porter fruit.»

Rappel

Simon Després avait refusé, à la mi-octobre, l’offre de la Ligue américaine que lui avait offert le Tricolore. De son propre aveu, il admet avoir vécu une déception mais qu’aujourd’hui, il veut regarder en avant.

Depuis, ce dernier a pris du temps pour lui. Il a reçu des offres dans d’autres ligues, mais rien qui lui convenait.
Par ailleurs, le Rocket a procédé au rappel du gardien Étienne Marcoux qui s’alignait pour le Beast de Brampton dans la Ligue de Côte Est, cette même équipe où Michael McNiven vient d’être envoyé pour lui permettre de jouer sur une base régulière.

Commentaires

Journaliste aux sports et à l'éducation, nstgermain@2m.media , 450-667-4360 poste : 3530

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Hockey

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page