Connectez-vous à nous

Consultation sur le règlement animalier

Actualités

Consultation sur le règlement animalier

Près d’une quarantaine de citoyens a répondu à l’appel du conseiller municipal de Fabreville, Claude Larochelle, lors de sa consultation portant sur le règlement encadrant les animaux, le 9 mai.

Commentaires

Par cet exercice, le parti de l’opposition officielle tenait à entendre les propriétaires d’animaux domestiques avant de formuler ses propositions d’amendement.

«Les citoyens ont été mis à l’écart de la réflexion de ce règlement et il est temps de valoriser leur expertise», a fait valoir M. Larochelle.

Cinq grands enjeux

Les échanges ont tourné autour de cinq grands thèmes, à savoir la stérilisation et les chats errants, la tarification des permis et le micropuçage, les petits animaux de la ferme, les chiens à risque et les sanctions applicables en vertu du règlement.

«Certains propriétaires de chats âgés ne voient pas l’utilité de faire subir à leur animal d’intérieur l’installation d’une micropuce», mentionnait notamment M. Larochelle au moment de lancer sa consultation.

Quant aux poules urbaines, il rappelait que malgré les pressions citoyennes en faveur de leur légalisation ces deux dernières années, le règlement est muet sur la question.

Un avis de proposition devrait être déposé à la séance du conseil municipal du mois de juillet.

Par cet exercice, le parti de l’opposition officielle tenait à entendre les propriétaires d’animaux domestiques avant de formuler ses propositions d’amendement.

«Les citoyens ont été mis à l’écart de la réflexion de ce règlement et il est temps de valoriser leur expertise», a fait valoir M. Larochelle.

Cinq grands enjeux

Les échanges ont tourné autour de cinq grands thèmes, à savoir la stérilisation et les chats errants, la tarification des permis et le micropuçage, les petits animaux de la ferme, les chiens à risque et les sanctions applicables en vertu du règlement.

«Certains propriétaires de chats âgés ne voient pas l’utilité de faire subir à leur animal d’intérieur l’installation d’une micropuce», mentionnait notamment M. Larochelle au moment de lancer sa consultation.

Quant aux poules urbaines, il rappelait que malgré les pressions citoyennes en faveur de leur légalisation ces deux dernières années, le règlement est muet sur la question.

Un avis de proposition devrait être déposé à la séance du conseil municipal du mois de juillet.

 

 

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page