Connectez-vous à nous

Construction de 104 logements sociaux

Communauté

Construction de 104 logements sociaux

Ville de Laval vient d’adopter un règlement afin de compléter le financement d’un projet de construction de 104 logements pour personnes à faibles revenus.

Commentaires

Ce projet, initié par la Coopérative de solidarité en habitation de Laval, permettra la construction en douze mois de deux bâtiments de cinq étages chacun. Le premier, situé au coin du boulevard Des Laurentides et de la rue Meunier Ouest à Laval-des-Rapides, comptera 44 logements. Le second, qui sera construit à l’intersection du boulevard Des Laurentides et de la rue Prud’homme à Auteuil, totalisera 60 appartements.

Faibles revenus

Les deux bâtisses auront sous leurs toits 44 appartements à deux chambres, 36 à trois chambres et 24 à quatre chambres. Cinquante-deux ménages y logeront par le biais du programme de supplément au loyer (PSL) administré par la Société d’habitation du Québec (SHQ). Ce programme permettra aux futurs locataires de payer un loyer semblable à celui d’un logement de type HLM.

Pour les cinquante-deux autres appartements, les locataires ne devraient pas débourser plus de 95% du loyer médian du marché. Selon les chiffres établis pour l’heure par la SHQ, le loyer mensuel d’un deux chambres est donc évalué à 555$ (le loyer médian étant de 588$ pour la région de Laval), le trois chambres à 638$ (loyer médian étant de 677$) et le quatre chambres à 870$ (le loyer médian étant de 923$).

Coûts

Le coût de réalisation prévu pour le projet est évalué à 18,9 M$. De ce montant, 14,7 M$ sont admissibles au programme AccèsLogis Québec (ACL) dont l’objectif est de favoriser la réalisation de logements sociaux en encourageant le regroupement de ressources publiques, communautaires et privées. «Ce montant permet la réalisation de base d’un logement, explique Robert Verret, directeur de l’Habitation communautaire à la SHQ. Si la Ville souhaite par exemple installer des poignées de porte plus stylisées ou une robinetterie plus luxueuse, ce sera alors à elle de trouver les sous nécessaires pour couvrir la différence de la somme déjà donnée par le SHQ.»

Pour l’heure, le projet en est à l’étape de l’engagement conditionnel. «Quant on est rendu là, c’est dire que le projet est viable», explique M. Verret. La SHQ a donc reçu et analysé le projet, et la Fédération de coopératives d’habitation intermunicipale de Montréal métropolitain (FECHIMM) a été choisie à titre de groupe de ressource technique (GRT) reconnu par la SHQ. La FECHIMM agira comme intermédiaire entre la Ville et la SHQ. «Nous sommes rendus à l’étape de l’appel d’offres, ce qui nous permettra ensuite d’avoir des prix finaux et un entrepreneur», souligne M. Verret.

La SHQ subventionne le projet en versant un montant de 7,4 M$, équivalent à 50% du coût de réalisation admissible au programme d’ACL de 14,7 M$. La Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) défraie, de son côté, 15% de la somme requise. Les 35% restant sont un prêt hypothécaire garanti par la SHQ, dont le paiement ultérieur est assuré par le montant des loyers.

Programmes

Il est à noter que seuls 42% du projet sont admissibles au programme municipal Rénovation Québec (PRQ) qui vient bonifier le programme AccèsLogis Québec. Cette admissibilité découle du fait que seules certaines zones de Laval ont été choisies pour faire partie du programme.

À la SHQ, le chef de service du Programme de rénovation des vieux quartiers (PRVQ), Maxime Fortier, explique qu’une ville doit elle-même proposer des zones pouvant être couvertes par le programme afin que la SHQ puisse ensuite les approuver. «Le PRQ ne peut pas être partout dans une ville, note M. Fortier. La SHQ vérifie si une ville cible les quartiers défavorisés ou l’ensemble de son territoire. On ne peut accepter que le PRQ soit partout, car ce n’est jamais toutes les zones d’une ville qui sont défavorisées.»

Le porte-parole de la Ville de Laval, Marc Laforge, affirme d’ailleurs que la municipalité avait d’abord demandé que le PRQ soit applicable à tout le territoire. Un décret du PRQ ne le permettant pas, la Ville a été contrainte de choisir des zones dites plus défavorisées.

Le PRQ couvrira donc les 44 logements qui seront construits à Laval-des-Rapides.

Quant à la subvention, elle est établie à 602 862$ dont 50% seront défrayés par la Ville et 50% par la SHQ. La Ville, par un règlement d’emprunt, s’engage à rembourser la totalité du montant sur 15 ans, comme la subvention de la SHQ ne sera versée qu’au moment de l’engagement définitif du projet qui devrait être pris vers la mi-octobre.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Communauté

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page