Connectez-vous à nous

Complexe aquatique: dévoilement du concept visuel

Actualités

Complexe aquatique: dévoilement du concept visuel

AMPHITHÉÂTRE. On connaît maintenant l’équipe lauréate du concours d’architecture du futur Complexe aquatique: le consortium NFOE-HCMA.

Commentaires

La Ville l’a annoncé au conseil municipal, le 17 janvier, et convié les journalistes le lendemain à la présentation des planches conceptuelles du futur amphithéâtre.

La firme retenue sera chargée de la réalisation des plans et devis du bâtiment et de ses aménagements extérieurs, du suivi des travaux pendant la construction jusqu’à la mise en service des installations, prévue en 2020.

«C’est la première fois que la Ville organise un concours d’architecture et ce ne sera pas la dernière, assure le maire. Les citoyens profiteront d’un bâtiment de grande qualité qui rehaussera la valeur du patrimoine bâti de Laval. L’audace, le raffinement, la qualité architecturale et la beauté du lieu ajouteront à sa valeur et contribueront à la qualité de vie de ceux qui le fréquenteront.»

Un projet de 61 M$

La Ville de Laval investira près de 61 M$ dans cet édifice. Le Complexe aquatique comptera 3 bassins capables d’accueillir 875 baigneurs et jusqu’à 1200 spectateurs. Il sera construit aux abords du Cosmodôme.

«Le projet est passé de 57 à 61,1 M$, en raison de la certification LEED Or, des technologies de pointe et de la préservation des arbres», précise le maire.

Pour le maire et le jury, il était prioritaire de conserver le boisé et que le futur complexe soit disponible pour tous, de l’athlète élite aux jeunes enfants et la famille. NFOE-HCMA a d’ailleurs su intégrer les arbres au Complexe aquatique dans ses plans avec la forme circulaire de l’amphithéâtre.

Choix unanime

Confort, raffinement, innovation fonctionnelle et audace: voilà les mots utilisés par le jury pour décrire le projet gagnant proposé par NFOE-HCMA.

«Le concept est en effet axé sur le confort des utilisateurs avec, entre autres, l’aménagement des vestiaires pour la famille et l’ouverture du café sur la place publique», affirme Alexandre Despatie, un des membres du jury.

«Nous pensons que ce projet va créer un sentiment d’appartenance et que les utilisateurs vont avoir le goût d’y revenir», ajoute-t-il.

Un beau défi

Les porte-paroles de NFOE-HCMA, Christine Hudon, Raffy Sosanpour et Miguel Orellana, arboraient un large un sourire. «Ce sera un très beau défi de réaliser ce projet, mentionnent-ils. Les principales difficultés étaient de pouvoir insérer le boisé à l’amphithéâtre.»

«L’enveloppe de verre à la fois sobre et de grande qualité, permettra à tous de voir le boisé lorsqu’ils seront à l’intérieur», ajoute M. Orellana.

Ils ressentent une grande fierté d’avoir présenté un projet fonctionnel et esthétique. «Malgré sa forme simple, on constate l’élégance de l’enveloppe du bâtiment», terminent-ils.

Trois bassins

L’amphithéâtre sera composé de trois bassins, soit un pour la natation, le plongeon et l’usage récréatif. Des gradins permanents pourront accueillir 700 spectateurs et 500 places temporaires supplémentaires seront disponibles lors de grands évènements.

Le début de la construction est prévu en 2018 afin que le complexe puisse accueillir la Finale des Jeux du Québec en juillet 2020.  

Des 17 entreprises ayant répondu à l’appel de candidatures lancé au mois d’août pour concevoir les plans du futur Complexe aquatique, quatre avaient été retenues comme finalistes.  

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page