Connectez-vous à nous
Curé Antoine Labelle
Le processus de commémoration repose en grande partie sur des nominations publiques. (Photo gracieuseté-BanQ)

Société

Commémoration du Curé Antoine Labelle

Yolande Cohen, représentante de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada, au nom du gouvernement du Canada, a commémoré l’importance historique nationale du Curé Antoine Labelle.

Une cérémonie spéciale a été organisée afin de dévoiler une plaque commémorative située à St-Jérôme racontant l’histoire du curé.

Celui qui est né à Sainte-Rose a joué un rôle important dans l’histoire des Laurentides, incluant le développement de son chemin de fer.

Le gouvernement fédéral commémore les personnages, lieux et événements importants qui ont façonné le Canada par l’entremise de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada.

De cette manière, les Canadiens ainsi que les jeunes se rapprochent de leur passé.

«Le curé Labelle est un personnage légendaire québécois grâce à son œuvre, souligne Steven Guilbeault, ministre de l’Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada. Au nom du gouvernement du Canada, j’ai le plaisir de reconnaître officiellement l’importance historique nationale du curé Labelle.»

Histoire

Né à Sainte-Rose en 1833, Antoine Labelle quitte le foyer familial pour étudier jusqu’en 1852 au Petit Séminaire de Sainte-Thérèse et y faire sa cléricature.

De 1855 à 1856, ce dernier complète sa formation au Grand Séminaire de Montréal et devient prêtre à l’âge de 23 ans.

Au cours des 12 années suivantes, il œuvre dans de nombreuses paroisses

Curé Antoine Labelle deviendra alors un personnage marquant de la fin du 19e siècle au Québec.

D’abord curé de la paroisse de Saint-Jérôme de 1868 à 1891, il conçoit un projet visant à contrer l’exode des Canadiens français vers les États-Unis.

Le roi du Nord sera le principal artisan de la colonisation des Laurentides et promoteur de son développement économique et de son réseau ferroviaire.

Labelle participe également à la fondation d’une vingtaine de paroisses et à l’établissement de 5000 habitants dans cette région.

Il voit sa mémoire se perpétuer notamment par son œuvre, mais aussi par la toponymie et les séries télévisuelles populaires.

(J.B.)

 

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page