Connectez-vous à nous
Cole Caufield à l'entraînement avec le Rocket de Laval. (Capture d'écran - Rocket de Laval)

Hockey

Cole Caufield débute avec le Rocket

Cole Caufield a participé, le 2 novembre, à un premier entraînement avec le Rocket de Laval.

L’attaquant américain avait été cédé au club lavallois par les Canadiens de Montréal plus tôt la veille.

Bien entendu, il ne s’agit pas d’une arrivée souhaitée sur l’île Jésus pour le jeune homme de 20 ans. Il avait connu une fin de saison remarquable avec le grand club en 2020-2021, aidant les Canadiens à atteindre la finale de la Coupe Stanley. Caufield avait marqué 4 buts et 12 points en 20 matchs éliminatoires.

«Je suis ici pour travailler, a noté celui qui n’a pas marqué en 10 matchs cette saison. Je m’en viens évidemment pour retrouver mon jeu. Je dois faire ce qui est le mieux pour moi et trouver le moyen de retourner en haut [avec les Canadiens] le plus rapidement possible.»

De son côté, l’entraîneur-chef Jean François Houle ne voit pas cette rétrogradation comme un désaveux envers l’espoir du Tricolore.

«Il a 20 ans, a-t-il rappelé. Il y a des joueurs qui passent trois à quatre ans dans la Ligue américaine [de hockey, LAH]. Michael Pezzetta [qui obtiendra une première chance à Montréal], ça faisait trois ans qu’il était dans la LAH. […] Tu peux faire des erreurs dans la LAH, c’est beaucoup moins pire que dans la LNH [Ligue nationale de hockey]. C’est pour ça que les jeunes viennent se développer ici. Il va faire des erreurs. C’est à nous de le corriger et de l’aider dans son cheminement.»

Se relancer

Les Canadiens espèrent sans doute qu’un changement d’air saura relancer Caufield. Il aura davantage de temps de jeu à Laval et bénéficiera de toute la confiance du groupe d’entraîneurs, ce qui devrait lui permettre de produire davantage offensivement.

«Il faut qu’il soit ici avec une bonne attitude et vouloir s’améliorer, a précisé Houle. Il va avoir beaucoup de temps de glace et pouvoir retrouver ses repères. C’est un bon joueur, ce n’est pas la fin du monde ici.»

L’un des objectifs du pilote lavallois sera d’inciter Caufield à tirer davantage au filet pour obtenir plus de chances de marquer. Le principal intéressé n’a pas encore été en mesure de faire bouger les cordages cette saison, qualifiant cette séquence comme étant «la plus longue sans marquer» dans son parcours de joueur.

L’ailier droit avait disputé deux matchs avec le Rocket avant d’être rappelé en 2020-2021. Il avait récolté trois buts et quatre points.

Soutien

Notons que Cole Caufield a obtenu du soutien de plusieurs joueurs de l’organisation et de la LNH lors des dernières heures. Corey Perry, qui évolue maintenant avec le Lightning de Tampa Bay, l’a notamment contacté.

À Laval, il peut compter sur l’appui des nombreux vétérans de l’équipe, dont le défenseur Xavier Ouellet.

«Je lui ai parlé un peu, mais je ne veux pas trop l’écœurer tout de suite, a mentionné le capitaine lavallois. Je veux lui laisser le temps de digérer un peu tout ce qui se passe. Je trouve qu’il a fait une bonne job ce matin. Il a travaillé fort. Il est arrivé avec un sourire encore une fois. J’ai hâte de le voir jouer avec nous.»

Caufield n’a d’ailleurs pas caché son engouement de retrouver son compatriote Ryan Poehling avec le Rocket.

«Nous étions très près l’un de l’autre, même avant cela, a expliqué l’ailier droit. Je suis content d’être avec lui. Il est quelqu’un avec qui je peux communiquer et il me comprend bien. Il est tellement un bon gars. Il est aussi là pour travailler et son attitude est bonne à chaque jour.»

Ces deux joueurs se trouvaient d’ailleurs sur le même trio à l’entraînement mercredi. Ils étaient jumelés à Rafaël Harvey-Pinard. Selon Jean-François Houle, il serait possible de voir les trois joueurs évoluer ensemble lors du prochain match de l’équipe qui aura lieu le samedi 6 novembre contre le Crunch, à Syracuse.

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page