Connectez-vous à nous
lidl opening times today

COVID-19

Cinq CHSLD sans cas de COVID-19 à Laval

Pendant que le nouveau coronavirus frappe près de 340 CHSLD et résidences privées pour aînés (RPA) au Québec, cinq centres d’hébergement et de soins de longue durée privés à Laval ont réussi le tour de force d’empêcher le virus d’entrer dans leur établissement.

Si les CHSLD publics du CISSS de Laval ont beaucoup retenu l’attention ces dernières semaines, le Courrier Laval s’est penché sur les CHSLD du territoire qui n’ont enregistré à ce jour aucun cas COVID-19.

De ces cinq établissements, quatre ont accepté de raconter leur expérience. Un propriétaire et des directeurs ont ainsi partager les efforts déployés et mesures mises en place par leurs équipes respectives pour garder le virus à l’écart.

Depuis la publication de l’article, le CHSLD Villa de Tilleuls a rapporté sept cas et trois décès.

Résidence Riviera et CHSLD de Laval

«Si on a réussi à empêcher le virus de rentrer, c’est parce qu’on a fait une bonne gestion et qu’on est resté vigilants, mais il y a aussi une part de chance, reconnaît Jean Nadon, propriétaire de la Résidence Riviera et du CHSLD de Laval. On a appris rapidement des autres pour prendre toutes les mesures importantes dans les deux résidences depuis la mi-mars.»

Outre la suspension des visites telle que décrétée le 13 mars par Québec, les premières mesures imposées par ces deux résidences ont été d’interdire toute livraison et de mettre en place un bureau de santé.

«Tout ce qui est arrivé dans les derniers mois était nouveau pour tout le monde, continue M. Nadon. On a peaufiné au fur et à mesure en regardant ce qui était fait ailleurs. On s’améliore encore tous les jours.»

Pour éviter une possible propagation par des employés asymptomatiques d’un établissement à l’autre, les deux résidences ont dressé une liste d’employés travaillant aux deux endroits pour faire un suivi quotidien de leur état de santé.

Les quelques patients transférés des hôpitaux ont été mis en quarantaine 14 jours et une zone chaude dans une aile a été préparée pour répondre à toute éventualité.

«Chaque semaine, on propose des nouveautés qui sont bénéfiques pour la santé mentale de nos résidents, explique Jean Nadon qui cite en exemple l’aménagement d’un parloir. On a tout arrangé pour que les gens puissent se parler grâce à des radios à travers les fenêtres.»

Le propriétaire fait également valoir les systèmes d’aération automatiques et les chambres individuelles qu’abritent la résidence Riviera située sur le boul. Notre-Dame et le CHSLD de Laval situé sur le boul. Chomedey , deux établissements de construction récente.

«Dans la résidence Riviera, 75 contacts par vidéoconférence sont faits par semaine en plus de nombreux appels téléphoniques et 28 visites de proches aidants encadrés de près. On organise aussi des visites spécifiques s’il y a détérioration manifeste de l’état d’un résident pour que la famille puisse être à ses côtés», ajoute-t-il.

Dans les quatre CHSLD, la mise en place d’un bureau de santé a augmenté le nombre des communications hebdomadaire avec les employés pour les informer de toute nouvelle mesure à appliquer.

CHSLD Villa les Tilleuls

Le CHSLD Villa des Tilleuls situé sur le boul. des Laurentides a également mis en place des mesures importantes comme la formation de six coachs en santé publique et un contrôle rigoureux des entrées et sorties.

«J’ai refusé l’entrée à l’armée, à des agences de placement et à des bénévoles qui venaient de l’extérieur, a indiqué Stefano P. Tedeschi, directeur général du CHSLD Villa des Tilleuls. Aussi, deux coachs de santé du CISSS de Laval sont venus au début de la pandémie et nous ont aidés à perfectionner les méthodes de désinfection et plans d’action pour faire face au virus.»

Les proches aidants sont autorisés à entrer à la Villa des Tilleuls à condition qu’ils passent un test de dépistage, lequel doit être renouvelé à chaque deux semaines. Dans tous les CHSLD, on désinfecte systématiquement tous les endroits où il y a une circulation dense.

«On a appris à très bien nettoyer les ascenseurs, salles communes et couloirs en mettant de la peinture brillante partout. Par la suite , il fallait  nettoyer le brillant en nous assurant que tout soit propre, poursuit le directeur général de l’établissement en fonction depuis près d’un an. Les employés suivent des procédures très précises à l’intérieur et gardent le masque jusqu’à temps qu’ils franchissent la porte.»

Tous les employés qui travaillent à plus d’un centre portent un équipement complet de protection, jusqu’à «des salopettes qui couvrent le corps au complet.»

Le directeur du CHSLD Villa des Tilleuls applique des mesures draconiennes pour être toujours en contrôle de la situation. «Les patients qui sont arrivés des hôpitaux avant l’arrêt des transferts, on les a mis en isolement préventif trois semaines dans une zone chaude, assure M Tedeschi.  Je suis très fier qu’on soit encore COVID-négatif parce que tout le monde travaille fort avec discipline et rigueur.»

CHSLD Santé Courville

«Il y a trois semaines, on a eu un test positif qui a par la suite été déclaré négatif, mentionne Christine Durocher, directrice du CHSLD Santé Courville. On est chanceux parce qu’on avait les ressources et le matériel de protection pour tout mettre en place rapidement.»

Comme dans les trois autres CHSLD, la direction fait un suivi des employés qui travaillent à plus d’un endroit et ceux-ci utilisent les équipements de protection individuelle depuis le début de la pandémie.

Santé Courville situé sur la 80e rue dans Laval-Ouest a aussi interdit les livraisons, établit une communication avec les familles, aménagé un parloir pour les résidents et familles, etc.

«On a fait une formation de groupe pour montrer aux proches aidants comment porter l’équipement de manière correcte, dit-elle. Les chambres individuelles équipées de toilette nous ont aussi beaucoup aidé, car il est plus facile de mettre une personne en quarantaine.»

Dans ces quatre CHSLD et résidences, les rencontres hebdomadaires et une communication constante sont indispensables au bon déroulement des activités. Tout comme le maintien et respect les normes imposées dans chaque établissement sont la clé du succès pour ceux qui ont réussi à empêcher l’entrée du virus.

 

Commentaires

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page