Connectez-vous à nous

Politique municipale

Chefferie d’Action Laval: Sonia Baudelot dément les rumeurs

Ex-candidate conservatrice dans Marc-Aurèle-Fortin en 2019 et ancienne aspirante à la mairie de Laval en 2017, Sonia Baudelot nie catégoriquement les rumeurs qui en font la future cheffe du parti de la seconde opposition, Action Laval.

«Je les ai entendues aussi, disait-elle d’emblée en entrevue téléphonique avec le Courrier Laval, le 5 août dernier. Ce n’est pas dans mon intention… en tout cas pas pour l’instant».

Quelques jours plus tôt, une source proche du parti nous annonçait pourtant son couronnement dont le dévoilement devait se faire en septembre.

Rappelons qu’en 2017, à la tête d’une formation créée 6 mois avant les élections, Mme Baudelot avait surpris, récoltant 17 155 voix, soit 15,6 % des suffrages à la mairie.

Si celle-ci reconnaît avoir discuté avec le président et chef intérimaire d’Action Laval, Archie T. Cifelli, leur dernière rencontre remonterait avant la pandémie et portait sur tout autre chose, affirme-t-elle.

Or, jamais elle n’a été approchée par Action Laval ni d’ailleurs par aucune autre formation politique municipale existante ou en devenir, répète la principale intéressée devant notre insistance.

Deux femmes en lice

Nettement plus évasif, le président d’Action Laval n’a pas voulu préciser si Sonia Baudelot avait déjà été pressentie à la direction du parti dont il assume l’intérim depuis le départ de son fondateur, Jean-Claude Gobé, au lendemain du scrutin de 2017.

Début août, M. Cifelli indiquait que trois candidats d’«expérience» figuraient sur la courte liste, dont deux femmes. Deux semaines plus tard, le 19 août, ils étaient tous trois toujours en lice.

Couronnement

Selon toute vraisemblance, le parti se dirigerait vers un couronnement à l’automne.

Le plan de match, selon Archie T. Cifelli, est de soumettre au vote des membres le ou la candidat(e) qui aura fait consensus auprès des élus du caucus et officiers de l’exécutif du parti.

Pour le moment, compte tenu de l’interdiction de rassemblement de plus de 250 personnes, on ne sait toujours pas si l’investiture prévue à la mi-septembre se tiendra en visioconférence ou en présentiel.

Commentaires

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, sstamour@2m.media, 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page