Connectez-vous à nous

C’est parti pour Espace Montmorency

lidl opening times today

Actualités

C’est parti pour Espace Montmorency

«Ça fait longtemps qu’on attend cette journée-là», a lancé le président-directeur général du Fonds immobilier de solidarité FTQ, Normand Bélanger, lors de la mise en chantier d’Espace Montmorency, le 11 juin.

Cette première pelletée de terre effectuée derrière les palissades délimitant le quadrilatère Montmorency marquait le coup d’envoi de ce qui deviendra le «plus important projet immobilier à usage mixte à Laval» dont rêvait, il y a 10 ans, le Fonds FTQ en devenant propriétaire des 277 000 pieds carrés vacants voisinant avec la station terminale de métro Montmorency.

Une maquette du projet illustrant une des terrasses et le passage aérien reliant les quatre tours principales surplombant la cour intérieure.

 

Une seule phase

Composé de 4 tours principales, ce mégaprojet de 450 M$ devrait être complété d’ici l’automne 2022, a déclaré Dario Montoni, président du Groupe du même nom. «Nous avons choisi de concentrer la construction de ce projet multifonctionnel en une seule phase – séparé en trois grandes sections – afin que les futurs occupants puissent pleinement vivre l’expérience d’Espace Montmorency dès l’achèvement des travaux.»

Pour faciliter la gestion des travaux, Groupe Montoni et Groupe Sélection, le troisième partenaire, ont créé un consortium de construction qui prendra en charge cet immense chantier duquel émergeront un hôtel de 180 chambres, une tour à bureaux de 16 étages, 700 unités résidentielles, des espaces verts publics et une offre commerciale digne d’un centre-ville.

Les 8 à 9 prochains mois seront consacrés à l’édification des assises du projet, à savoir la construction de 3 niveaux de stationnement souterrain et des 1400 cases qu’accueillera l’ensemble du projet, après quoi on élèvera sur deux étages un immense basilaire commercial de 150 000 pieds carrés.

Puis, au printemps 2020, les 2 tours d’espaces résidentiels sortiront de terre en façade de la rue Claude-Gagné et du boulevard Le Corbusier, suivies de deux autres tours qui, elles, pousseront en bordure des rues Jacques Tétreault et Lucien-Paiement. Elles abriteront respectivement 350 000 pieds carrés d’espaces de bureaux et un établissement hôtelier dont la bannière sera dévoilée ultérieurement.

Volet résidentiel

Initialement dévoilé en 2015, le projet a été modifié depuis que le Groupe Sélection s’est joint l’an dernier aux Fonds immobilier FTQ et Groupe Montoni.

L’expertise de ce nouveau partenaire a permis de développer davantage le volet résidentiel du projet en y intégrant «trois espaces de vie distincts visant les besoins d’une clientèle diversifiée et intergénérationnelle».

C’est ainsi qu’Espace Montmorency créera une communauté à la faveur de «trois produits phares» du Groupe Sélection destinés à une clientèle âgée de 55 ans et plus, aux jeunes familles et milléniaux. Au total, ce sont 700 unités locatives qui s’ajouteront aux quelque 2750 unités que comptera à terme le développement domiciliaire Urbania situé de l’autre côté de la rue.

«Nous apportons à Laval des nouveaux logements dont elle a grandement besoin», a fait valoir le président fondateur et chef de la direction de Groupe Sélection, Réal Bouclin, en évoquant le taux d’inoccupation des logements sous le seuil critique des 3 % depuis 2014.

Afin de stimuler les rencontres intergénérationnelles et de favoriser le sentiment d’appartenance à une communauté, les concepteurs du projet ont prévu divers espaces communs dont 50 000 pieds carrés d’espaces verts publics accessibles autant pour les gens qui y vivront que pour ceux qui y travailleront ou s’y divertiront.

Incidemment, on estime à quelque 3200 le nombre de personnes qui travailleront à Espace Montmorency, un milieu de vie animé par 1,3 million de pieds carrés d’espaces locatifs.

«Avec ses espaces résidentiels, places d’affaires, commerces et espaces communs, Espace Montmorency contribuera à l’émergence d’un quartier novateur, à échelle humaine, qui contribuera à l’essor et au dynamisme du centre-ville de Laval», s’est réjoui le maire Marc Demers.

Commentaires

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page