Connectez-vous à nous
Quand les pompiers ont procédé à des lectures du taux de monoxyde de carbone, aucune n’a révélé un niveau anormal. (Photo gracieuseté)

Faits divers

Centaine de gens évacués pour une fuite de gaz à Vimont

Une fuite de gaz naturel majeure a forcé l’évacuation d’une cinquantaine de bâtiments et centaine de personnes, dont une garderie ayant une trentaine d’enfants, en fin de matinée le mercredi 29 septembre, sur le boulevard des Laurentides, à Vimont.

L’importante artère commerciale de l’est lavallois a dû être fermée à la circulation par des agents du Service de police de Laval durant près de cinq heures entre les boulevards Dagenais et Bellerose.

L’appel au 911 a été fait à 10h43 après qu’un entrepreneur privé procédant à des travaux d’excavation, face à un édifice commercial actuellement vacant, eut percé un tuyau d’alimentation gazière de plus d’un pouce de circonférence.

Arrivés sur place dès 10h47, les premiers des 14 pompiers réclamés pour l’intervention, soit 4 unités du Service de sécurité incendie de Laval (SSIL), ont rapidement repéré l’origine de la fuite qui était bien audible, ainsi que ses risques potentiels, s’affairant aussitôt à compléter l’évacuation d’un large périmètre touchant les bâtiments adjacents, dont une garderie éducative et une série de résidences privées situées à l’arrière de l’édifice impliqué.

Afin de prévenir toute migration possible du gaz par le sol, le SSIL a réclamé un «déclenchement d’artère» auprès d’Hydro-Québec, question de sécuriser le travail des pompiers et des spécialistes de la firme Énergir, appelés à pincer le tuyau et colmater entièrement la brèche, ce qu’ils ont finalement réussi sur le coup de 15h24.

Plus tôt, les pompiers avaient déclaré le contrôle de l’événement à 14h30, alors que les gens du secteur étaient privés d’électricité pendant environ trois heures.

Tel que le veut le protocole lors d’une telle fuite de gaz, les pompiers ont effectué des lectures fréquentes du taux de monoxyde de carbone, notamment dans chacun des bâtiments avoisinants pour s’assurer que tous les gens évacués puissent réintégrer leur domicile ou lieu de travail en toute sécurité.

Seul désagrément cependant: l’odeur a pu persister dans certains endroits à proximité des lieux de l’incident.

Commentaires

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page