Connectez-vous à nous

Calendrier des maîtres-chiens pour les traumatisés crâniens

lidl opening times today

Actualités

Calendrier des maîtres-chiens pour les traumatisés crâniens

La police de Laval a dévoilé son calendrier des maîtres-chiens 2015 dont les profits seront versés à la Fondation Martin-Matte, qui vient en aide aux personnes vivant avec un traumatisme craniocérébral.

Commentaires

Depuis 2009, l’initiative a permis de récolter plus de 200 000 $. Vendu au coût de 5 $, le calendrier sera disponible dans les supermarchés IGA, à l’édifice Valérie-Gignac qui abrite la gendarmerie sur le boulevard Saint-Martin Est, aux postes de quartier ainsi qu’au Quartier général de la police de Laval, boulevard Chomedey.

Il peut aussi être commandé via Internet au www.fondationmartinmatte.com.

«C’est une belle réussite et un engagement utilisé à bon escient pour nos projets d’hébergement lavallois en priorité, a souligné Élaine Myre, directrice générale de la Fondation. Les enfants et les adultes victimes d’un tel traumatisme, ainsi que leur famille, ont besoin d’un soutien particulier 24 heures sur 24.»

Passion des chiens

Cette idée de financement découle de la mort tragique du maître-chien Éric Lavoie, victime d’un grave traumatisme crânien en 2008.

Cette année, les enfants auront la chance d’avoir un album à colorier de l’artiste Éric Guéret, mieux connu sous le pseudonyme de PEG.

La couverture du calendrier, l’un des chiens observant la circulation nocturne sur le pont de l’autoroute 25, est accrocheuse. Sinon, que ce soit les retraités Ryla et Nelly à la plage, Relic sur la berge enneigée d’une rivière, Narco près de valises sortant d’un avion, Darky, Ozzy et Titan en pleine action, ou Fratz, le petit nouveau, les photographies sont originales et proviennent d’Éric Coïa.

Augmentation du tirage

«La popularité du calendrier étant en hausse, nous sommes donc passés de 5000 à 6000 exemplaires, d’indiquer le maître-chien responsable du projet, Benoît Martel. L’an dernier, nous avions tout écoulé en un mois et demi!»

«J’ai partagé un quart de travail avec l’un de nos maîtres-chiens et ces gens-là sont des leaders sur leur équipe, d’affirmer Pierre Brochet, chef de la police lavalloise. Lors de l’appel d’une dame qui entendait un suspect fouiller dans sa cour, j’ai pu voir à quel point ils contribuent au sentiment de sécurité des citoyens.»

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page