Connectez-vous à nous

Bras de fer entre Anthian et l’administration Demers

Actualités

Bras de fer entre Anthian et l’administration Demers

MUNICIPAL. Un bras de fer est engagé entre l’administration Demers et le conseiller indépendant Pierre Anthian, qui tient mordicus à un assouplissement du règlement municipal encadrant le stationnement alternatif, lequel est en vigueur du 1er octobre au 30 avril.

Commentaires

Souhaitant ardemment faire lever l’interdiction les jours où aucune opération de déneigement ou d’entretien n’est prévue, l’élu de Laval-des-Rapides a exposé son projet lors de la toute première réunion statutaire mensuelle qui, à huis-clos, réunissait l’ensemble des conseillers municipaux, le 27 janvier.

«Laissez-vous influencer par vos citoyens que je leur ai dit», a relaté M. Anthian, reprenant ainsi le slogan du Mouvement lavallois au moment de s’adresser à ses anciens frères d’armes.

Ceux-ci, faut-il le rappeler, avaient tous voté contre sa proposition à la séance du conseil du 1er décembre dernier.

Pas d’ouverture

De toute évidence, le maire Demers et ses conseillers voteront de la même façon mardi soir, le 3 février, alors que le projet sera à nouveau soumis au vote.

«Ce projet a déjà été présenté il y a quelques mois et l’opinion des experts nous a convaincus de le refuser. La proposition présentée [le 27 janvier] n’apporte rien de neuf», explique-t-on au cabinet du maire.

On ajoute que «la proposition est inapplicable» et qu’elle «nuirait grandement à l’entretien, au nettoyage et au déneigement des rues».

Cheval de bataille

M. Anthian n’achète pas l’argumentaire que lui opposent le Contentieux et les Travaux publics à la Ville.

Il conteste, entre autres, le motif lié à la sécurité et l’accès aux véhicules d’urgence dans les rues de Laval en saison hivernale.

À cet égard, il fait valoir que le règlement du stationnement alternatif ne s’applique que les jours de semaine, précisant du même souffle que les camions de pompiers circulent sans problème les week-ends, et ce, même si les gens garent leur voiture de chaque côté de rue.

Pour contrer les objections légales avancées par l’administration Demers, le conseiller indépendant a investi 4000 $ de son budget de recherche et de soutien pour obtenir un avis juridique favorable à son projet.

«L’avis légal présenté par M. Anthian porte notamment sur un règlement abrogé en 2008, donc qui n’existe plus. Tout cela n’est tout simplement pas crédible», a réagi le porte-parole du cabinet du maire, François Brochu.

Bref, l’élu de Laval-des-Rapides, qui rappelle que le système proposé est implanté depuis plusieurs années dans les arrondissements de Verdun et LaSalle, exhorte les citoyens à se faire entendre auprès de leur conseiller municipal d’ici le conseil de mardi.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page