Connectez-vous à nous
changements climatiques
Dans le cadre de l’Accord Canada-États-unis-Mexique et de la Commission de coopération environnementale, Joe Biden et Justin Trudeau ont l’intention de travailler avec le Mexique pour faire face aux changements climatiques. (Photo gracieuseté)

Environnement

Biden et Trudeau s’allient contre les changements climatiques

Le 1er avril, le Canada et les États-Unis se sont engagés à lutter ensemble contre les changements climatiques.

En vue du Sommet sur le climat, le 22 avril, les voisins du sud ont ciblé trois objectifs importants, soit la réduction des émissions de méthanes provenant des opérations pétrolières et gazières, la réduction des émissions du secteurs des transports et un secteur de l’électricité plus propre.

Ainsi, d’ici 2025, le Canada et les États-Unis souhaitent atteindre conjointement la première cible.

«Étant deux des plus grands émetteurs de méthane du secteur pétrolier et gazier au monde, nous reconnaissons que de nouvelles réductions des émissions sont non seulement réalisables mais également essentielles pour progresser rapidement dans la lutte contre les changements climatiques», soutiennent les deux membres fondateurs de l’Initiative mondiale sur le méthane, via communiqué.

Transport

Afin de réduire les émissions du secteur du transport, les deux pays veulent notamment établir des «normes rigoureuses» à court et à long terme. Ces dernières ont également pour objectif d’améliorer l’efficacité énergétique de tous les véhicules.

De plus, le Canada et les États-Unis «sont déterminés» à s’associer avec l’Organisation de l’aviation civile internationale et l’Organisation maritime internationale (OMI).

Ces initiatives visent la décarbonisation du secteur de l’aviation et la réduction des émissions des navires.

Auprès de l’OMI, ils tenteront plus précisément de réduire de moitié les émissions des navires d’ici 2050 par rapport à celles de 2008.

Collaboration

Dans cette lutte contre les changements climatiques, le Canada et les États-Unis s’engagent à travailler étroitement avec les collectivités autochtones et tribales.

En effet, ils souhaitent consulter et mobiliser de manière inclusive les Premières Nations, les tribus, les villages autochtones d’Alaska, les Inuits et les Métis afin de répondre à leurs préoccupations. (C.R.)

 

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page