Connectez-vous à nous

Benoit Girard reprend sa guitare pour de bon

Culture

Benoit Girard reprend sa guitare pour de bon

Après la performance de Jheinsen Montalvo, dit El Pachuco, ce vendredi 10 juillet, ce sera au tour du guitariste lavallois Benoit Girard de faire entendre ses oeuvres le 17 juillet, sur la place publique de Sainte-Dorothée, où Ville de Laval propose une programmation estivale gratuite en plein air pour une première fois.

Commentaires

Dédiés à la musique instrumentale pour tous, les trois spectacles de cette série débuteront à 19h30, au parc Marcel-Gamache, où se trouve la place publique.

Le grand retour

C’est la Centrale des artistes qui a convaincu Benoit Girard de se remettre au travail de compositeur et d’interprète. Après avoir gagné le prestigieux concours de l’émission Belle et Bum en mars 2011, le guitariste virtuose s’est surtout consacré à deux passions: son école de musique, qui a pignon sur rue dans Sainte-Rose, où il a grandi et réside depuis de nombreuses années, et une carrière de chansonnier qui l’a amené dans les Clubs Med du Mexique et des îles Turquoise, ainsi qu’aux États-Unis et un peu partout dans les bars du Québec.

«Avec leur invitation à me produire devant public, la Centrale m’a donné l’élan qu’il fallait pour que je me remette à composer, raconte un Benoit Girard éminemment sympathique. Je me vois comme un artisan de la guitare instrumentale percussive. J’ai vraiment envie d’aller plus loin.»

En plus de huit de ses compositions, le musicien interprétera quatre œuvres des maîtres du genre que sont Antoine Dufour, Don Ross et Andy McKee, en plus d’une version remaniée de While My Guitar Gently Weeps, des Beatles.

«En me frottant aux pièces des grands maîtres, je suis allé me chercher des outils pour raffiner et améliorer mon jeu, ma technique», d’ajouter celui qui compte sortir un premier album d’ici janvier 2016.

Bien qu’il ait délaissé la responsabilité de son école de musique depuis maintenant un an, Benoit Girard garde un oeil sur les professeurs de piano et de guitare qui en assurent la continuité, rue Roseval, et dont on peut trouver les détails sur Facebook.

Emma Johns

Le vendredi 24 juillet, la pianiste et compositrice montréalaise Emma Johns proposera sa musique empreinte de son parcours, entre classique, jazz et le style plus pop des bandes originales de films.

Son talent lui a, entre autres, permis de fouler le tapis rouge du Festival de Cannes, avec le film L’arbre au cœur qui bat, d’Alexandre Desjardins. Elle livrera sans doute plusieurs des titres de Locomotion , son premier opus.

Information sur la programmation estivale de Ville de Laval: sortiesculturelles.laval.ca.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page