Connectez-vous à nous

Baptême pour les Canadiennes à la Place Bell

Hockey

Baptême pour les Canadiennes à la Place Bell

Les Canadiennes de Montréal, évoluant dans Ligue canadienne de hockey féminin (LCHF), amorçaient le 13 octobre leur saison régulière en affrontant l’Inferno de Calgary à la Place Bell devant 1567 spectateurs. L’équipe locale a gagné le match par la marque de 2 à 1.

Fort d’un programme double avec le Rocket de Laval qui disputait son match à 15h, l’équipe de Dany Brunet faisait connaissance avec ses nouveaux partisans, elle qui a fait de Laval son domicile pour la saison 2018-2019.

«J’adore Laval, a mentionné la joueuse étoile américaine Hilary Knight après la rencontre. Les partisans ont été impressionnants.»

Même son de cloche du côté de la capitaine Marie-Philip Poulin qui aimerait par contre avoir de plus grandes foules. «Ils ont été excellents, a-t-elle dit. Je suis certaine que plus nous allons jouer, plus les partisans vont faire le chemin pour venir nous voir.»

À la fin de la rencontre, les Canadiennes ont eu droit à une ovation debout des spectateurs.

«C’est un besoin pour elles d’avoir des gens qui se déplacent, a complété l’entraîneur-chef Dany Brunet. Les joueuses en parlent constamment et il ne faut pas oublier que dans la ligue, nous avons les meilleures foules.»

Résumé

La rencontre s’est disputée à vive allure et les chances de marquer ont été nombreuses des deux côtés. Les Canadiennes ont frappé à la porte trois fois en échappée durant le premier engagement sans jamais concrétiser ces chances.

«C’est certain que c’est frustrant de ne pas compter, a mentionné la capitaine. Mais nous avons continué à travailler ensemble.»

L’entraîneur associe cela à la nervosité du début de saison. «Nous avons eu beaucoup de surnombres, a-t-il raconté. Les joueuses ont été surprises d’obtenir des telles chances offensives face à une excellente équipe.»

La portière de l’Inferno, Alex Rigsby, a connu une forte rencontre, multipliant les arrêts importants. «C’est une très bonne gardienne, a ajouté l’attaquante Jill Saulnier. On devait continuer d’envoyer la rondelle au but pour créer des chances.»

L’ancienne des Canadiennes et quadruple médaillée d’or aux Jeux olympiques, Caroline Ouellette, a reçu une ovation avant la mise en jeu protocolaire. (Photo 2M.Media – Vincent Graton)

Expérience

Au total, 13 hockeyeuses réparties dans les deux formations avaient participé aux derniers Jeux olympiques à Pyeongchang, un drôle de sentiment pour certaines qui affrontaient d’anciennes coéquipières. «C’était vraiment étrange», a admis Hilary Knight en riant.

L’identité des Canadiennes est ressortie durant la rencontre au grand plaisir de l’entraîneur-chef. «Les vétéranes ont bien joué, a-t-il mentionné. Notre personnalité, c’est le désir, le travail et l’intensité. Et elles ont envoyé un bon message aux jeunes de l’équipe en se présentant de la sorte.»

Rocket

La troupe de Joël Bouchard a baissé pavillon, 2 à 1 face aux Devils de Binghamton lors de ce deuxième match en deux soirs disputé en après-midi devant une foule moitié moins nombreuses que vendredi.

Malgré 41 tirs dirigés vers le gardien Mackenzie Blackwood, la rondelle ne trouvait pas le fond du filet aussi facilement que la veille alors que le Rocket avait inscrit cinq buts. «C’est frustrant parce que les joueurs se sont présentés et il faut que je leur donne crédit», a dit Joël Bouchard après la rencontre. Cependant, il rappelle que la saison est longue et que son équipe risque de gagner un match qu’elle ne méritait pas et cela va se balancer.

 

Commentaires

Journaliste aux sports et à l'éducation, nstgermain@2m.media , 450-667-4360 poste : 3530

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Hockey

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page