Connectez-vous à nous

Baisse du taux de décrochage et hausse de la clientèle à la CSDL

Actualités

Baisse du taux de décrochage et hausse de la clientèle à la CSDL

ÉDUCATION. Le taux de décrochage à la baisse et l’augmentation importante de sa clientèle sont les principaux constats du rapport annuel 2016-17 de la Commission scolaire de Laval (CSDL), qui a été déposé le 24 janvier lors d’une séance publique d’information.

Commentaires

Le taux de décrochage se situe maintenant à 14,8 % et n’a jamais été aussi bas à Laval. «Les élèves du primaire sont mieux préparés pour leur arrivée au secondaire», mentionne dans un communiqué la présidente de la CSDL, Louise Lortie.

À la sortie du primaire, 85,9 % des élèves sont en réussite en français et en mathématiques alors qu’au terme de l’année 2011-12 le taux de réussite était de 75,8 %.

Ces résultats sont obtenus dans un contexte particulier d’augmentation constante de clientèle pour la CSDL. En effet, l’organisation compte près de 56 000 élèves, soit une hausse de près de 2000 élèves en un an. De ce nombre, 65,2 % inscrits au secteur jeunes sont issus de l’immigration.

Mme Lortie accueille avec fierté les résultats présentés. «L’année scolaire 2016-2017 a été marquée par une nouvelle croissance de notre clientèle et des résultats qui nous poussent à nous surpasser, indique-t-elle. Je tiens à souligner le travail remarquable du personnel de la commission scolaire pour qui la réussite des élèves demeure la pierre angulaire de notre mission.»

En ce qui concerne l’objectif jugé insatisfaisant malgré les efforts des établissements, soit le nombre d’élèves de moins de 20 ans inscrits pour la première fois en formation professionnelle, un contexte particulier explique en partie ces résultats. «Une tendance est observée pour l’ensemble du Québec et les résultats de la CSDL se maintiennent au-dessus des valeurs provinciales», précise-t-elle.

Six plaintes

Jean Poitras, qui agit à titre de Protecteur de l’élève de la CSDL, s’assure de répondre rapidement et efficacement aux plaintes qui lui sont soumises. Six plaintes ont été jugées recevables et traitées au cours de l’année scolaire 2016-17. Dans cinq cas, il s’agissait d’une contestation d’un transfert obligatoire d’élève en lien avec des critères d’inscriptions. Une autre plainte concernait le classement d’un élève dans une classe spécialisée.

Le Protecteur de l’élève a recommandé, dans les six dossiers, le maintien de la décision, ce qu’ont fait les commissaires.

La grande majorité des plaintes a été traitée par les intervenants ou la direction du service ou de l’établissement directement concerné. D’ailleurs, 1071 plaintes ou demandes de renseignements ont été reçues au bureau du Responsable du traitement des plaintes de la CSDL, alors que 17 demandes de révision de décision ont été traitées par le conseil des commissaires.

Plan d’engagement

Louise Lortie a précisé qu’elle présentera d’ici quelques semaines le nouveau Plan d’engagement vers la réussite, une vision renouvelée qui définit les priorités et orientations. «Ce plan préservera aussi l’essence même de ce que nous sommes, une organisation tournée vers la réussite», termine-t-elle.

Défi de taille

Enfin, la CSDL doit composer avec une clientèle de plus en plus nombreuse qui nécessite des constructions et des agrandissements d’écoles. Cette croissance considérable de sa clientèle se poursuivra au cours des prochaines années, ce qui représente un défi de taille.

Le taux de décrochage se situe maintenant à 14,8 % et n’a jamais été aussi bas à Laval. «Les élèves du primaire sont mieux préparés pour leur arrivée au secondaire», mentionne dans un communiqué la présidente de la CSDL, Louise Lortie.

À la sortie du primaire, 85,9 % des élèves sont en réussite en français et en mathématiques alors qu’au terme de l’année 2011-12 le taux de réussite était de 75,8 %.

Ces résultats sont obtenus dans un contexte particulier d’augmentation constante de clientèle pour la CSDL. En effet, l’organisation compte près de 56 000 élèves, soit une hausse de près de 2000 élèves en un an. De ce nombre, 65,2 % inscrits au secteur jeunes sont issus de l’immigration.

Mme Lortie accueille avec fierté les résultats présentés. «L’année scolaire 2016-2017 a été marquée par une nouvelle croissance de notre clientèle et des résultats qui nous poussent à nous surpasser, indique-t-elle. Je tiens à souligner le travail remarquable du personnel de la commission scolaire pour qui la réussite des élèves demeure la pierre angulaire de notre mission.»

En ce qui concerne l’objectif jugé insatisfaisant malgré les efforts des établissements, soit le nombre d’élèves de moins de 20 ans inscrits pour la première fois en formation professionnelle, un contexte particulier explique en partie ces résultats. «Une tendance est observée pour l’ensemble du Québec et les résultats de la CSDL se maintiennent au-dessus des valeurs provinciales», précise-t-elle.

Six plaintes

Jean Poitras, qui agit à titre de Protecteur de l’élève de la CSDL, s’assure de répondre rapidement et efficacement aux plaintes qui lui sont soumises. Six plaintes ont été jugées recevables et traitées au cours de l’année scolaire 2016-17. Dans cinq cas, il s’agissait d’une contestation d’un transfert obligatoire d’élève en lien avec des critères d’inscriptions. Une autre plainte concernait le classement d’un élève dans une classe spécialisée.

Le Protecteur de l’élève a recommandé, dans les six dossiers, le maintien de la décision, ce qu’ont fait les commissaires.

La grande majorité des plaintes a été traitée par les intervenants ou la direction du service ou de l’établissement directement concerné. D’ailleurs, 1071 plaintes ou demandes de renseignements ont été reçues au bureau du Responsable du traitement des plaintes de la CSDL, alors que 17 demandes de révision de décision ont été traitées par le conseil des commissaires.

Plan d’engagement

Louise Lortie a précisé qu’elle présentera d’ici quelques semaines le nouveau Plan d’engagement vers la réussite, une vision renouvelée qui définit les priorités et orientations. «Ce plan préservera aussi l’essence même de ce que nous sommes, une organisation tournée vers la réussite», termine-t-elle.

Défi de taille

Enfin, la CSDL doit composer avec une clientèle de plus en plus nombreuse qui nécessite des constructions et des agrandissements d’écoles. Cette croissance considérable de sa clientèle se poursuivra au cours des prochaines années, ce qui représente un défi de taille.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page