Connectez-vous à nous
Le public est invité à signaler toute situation d'exploitation sexuelle des jeunes sur Internet à l'adresse suivante: www.cyberaide.ca. (Photo gracieuseté - Depositphotos)

Faits divers

Deux arrestations pour pornographie juvénile à Laval

Le Service de police de Laval (SPL) a collaboré à un vaste coup de filet en matière de pornographie juvénile du 9 au 11 novembre dans plusieurs régions du Québec dont l’île Jésus.

Le SPL a ainsi soutenu les efforts des enquêteurs de l’Équipe intégrée de lutte contre la pornographie juvénile et des Services des enquêtes sur les crimes majeurs de la Sûreté du Québec (SQ), procédant au total à l’arrestation de 26 individus âgés de 33 à 75 ans.

«On ne parle pas ici de photos de jeunes filles mineures qui montrent leurs seins, mais de scènes d’agression sexuelle d’enfants par des adultes ou d’actes sexuels d’enfants entre eux sous la supervision d’un adulte», de spécifier Stéphanie Beshara, porte-parole du SPL.

Perquisitions réussies

Dans la région, les policiers ont perquisitionné à deux adresses, l’une à Sainte-Rose, l’autre à Laval-Ouest. Au premier endroit, on a procédé à l’arrestation d’un homme de 55 ans ; au second, c’est un individu de 44 ans qui a été arrêté.

Le résident de Sainte-Rose est accusé d’avoir accédé, possédé et distribué du matériel de pornographie juvénile. Celui de Laval-Ouest fait face à des chefs d’accusation d’accession et possession d’un tel matériel.

Tous deux ont comparu au palais de justice de Laval après avoir été interrogés par les enquêteurs du SPL. Chacun a été libéré avec des conditions à respecter.

«Nous ne dévoilons pas l’identité de ces hommes, car il faut comprendre qu’ils ont une famille et des enfants qui pourraient être notamment pointés du doigt à leur école, d’ajouter Stéphanie Beshara. Nous ne voulons pas faire subir cela à ces jeunes.»

11 régions

En plus de Laval, les arrestations, réalisées dans le cadre de cette imposante enquête, se sont déroulées dans les régions suivantes: Abitibi-Témiscamingue, Saguenay-Lac-Saint-Jean, Québec, Lanaudière, Gaspésie, Montérégie, Estrie, Centre-du-Québec, Montréal et Outaouais.

L’ensemble des perquisitions ont été coordonnées par la SQ et menées par l’équipe intégrée de lutte contre la pornographie juvénile, créée le 1er octobre dernier, dont la mission est d’identifier et arrêter les producteurs et distributeurs de pornographie juvénile à travers le Québec.

Cette équipe regroupe des membres du SPL, de la SQ, ainsi que des corps de police municipaux de Montréal, Québec, Longueuil et Gatineau.

Commentaires

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page