Connectez-vous à nous
confinement

COVID-19

Améliorer son alimentation en confinement

La période de confinement actuelle peut avoir une grande incidence sur les habitudes alimentaires, autant pour les bonnes que les mauvaises raisons.

«Pour certains, il s’agit de la première fois qu’ils sont confrontés à leur relation avec la nourriture, explique Laurie Côté, nutritionniste chez ÉquipeNutrition.ca. Le positif est qu’ils vont cuisiner davantage et réduire les repas au restaurant.»

Le fait de préparer ses repas permet de mieux contrôler les produits qui se retrouvent dans l’assiette et manger plus santé.

Cela permet aussi de ressentir une satisfaction supplémentaire lors de la consommation du plat. «Lorsqu’on s’alimente, il y a tout le « rituel » derrière le repas, poursuit Mme Côté. On mange quelque chose qu’on a créé et, pour ceux qui n’étaient pas habitués de se faire à manger, il y a un sentiment de fierté.»

Elle espère que cette nouvelle habitude, qui provient particulièrement d’une diminution de la charge de travail pour la majorité de la population, restera au terme de la crise.

Grignotage

Il est également conseillé d’éviter une trop grande consommation de plats surgelés. «Les produits transformés contiennent plusieurs agents de conservation et sont très salés, ajoute la nutritionniste de l’entreprise située sur le boulevard Laval, dans Laval-des-Rapides. À l’inverse, les plats maison sont plus frais et sont portés à avoir plus de légumes.»

Laurie Côté, nutritionniste chez ÉquipeNutrition.ca. (Photo gracieuseté)

Le grignotage est un autre élément à surveiller. En effet, bien que cela comble la faim entre les repas, il est habituellement synonyme d’un manque d’équilibre dans l’alimentation. L’une des stratégies proposées est d’avoir une routine quotidienne.

Laurie Côté note toutefois qu’il ne s’agit pas d’une bonne période pour se mettre de la pression concernant son poids.

«C’est super de se questionner sur nos habitudes, mais il ne faut pas trop s’en faire si on prend quelques livres. La plupart des gens sont toujours à la maison, donc c’est normal de manger un peu plus. Lorsque la routine recommencera, ce surplus risque de se perdre rapidement. Il faut être indulgent envers nous-mêmes.»

Mythe

Depuis le début de la pandémie, plusieurs théories concernant les aliments ont été diffusées sur les diverses plateformes sociales. Celles-ci soutiennent que certains aliments précis permettraient de réduire le risque de contracter la COVID-19, voire de s’immuniser contre celle-ci.

«Aucun aliment ne vous protégera à lui seul, assure Mme Côté. Par contre, une meilleure alimentation, tel un apport élevé en fruits et légumes, vous permettra d’améliorer votre santé en générale.»

Il est également recommandé d’être plus actif et de bouger plus.

Commentaires

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page