Connectez-vous à nous
Christophe Normand (gauche) et Eugene Lewis (droite) ont donné des conférences à l’école secondaire Laval Senior Academy, à Chomedey. (Photo 2M.Media – Alec Brideau)

Actualités

Les Alouettes inspirent les jeunes du Laval Senior Academy

De passage à l’école secondaire Laval Senior Academy, Christophe Normand et Eugene Lewis des Alouettes de Montréal ont discuté avec plusieurs jeunes de leur parcours et de l’importance de l’école.

Les deux joueurs étaient présents à l’école anglophone, située à Chomedey, pour deux conférences, avant d’assister à un cours d’éducation physique en après-midi. Christophe Normand explique qu’il est motivant de redonner aux jeunes et de leur faire comprendre l’importance du parcours scolaire.

« C’est important de faire cela, de dire le centre arrière des Alouettes. Le but, c’est surtout de motiver les jeunes à s’impliquer à l’école, de s’amuser et de leur donner les petits outils qui peuvent parfois leur permettre de se surpasser, peu importe la matière ou l’activité. »

Geste important

Après la première conférence, Eugene Lewis a discuté avec un groupe de jeunes passionnés. Il a pris le temps de répondre à toutes leurs questions et prendre une photo avec chacun d’eux. Pour certains jeunes, il était important de discuter de ce qui s’était dit durant la conférence avec Lewis.

« C’est le but principal de venir ici et d’être en mesure d’aider les jeunes, confie le receveur des oiseaux montréalais. Il y a plusieurs personnes qui passent à travers beaucoup de choses, alors de parfois voir d’autres personnes traversant les mêmes obstacles, que ce soit moi ou quiconque un peu connu, ça change la vision des choses. Cela nous permet de comprendre que nous ne sommes pas seuls. Rien n’est acquis dans la vie. »

Eugene Lewis ajoute aimer la façon dont l’organisation des Alouettes s’implique dans la communauté ces dernières années.

Natif des États-Unis, il explique que les gens comme lui ne connaîtraient peut-être jamais ces écoles et endroits si on ne leur en parle pas.

« J’aime découvrir des endroits comme ici et parler aux gens, explique le footballeur originaire de Norristown, en Pennsylvanie. Honnêtement, depuis que je suis ici, j’ai l’impression qu’il y a eu beaucoup de changements au sein de notre organisation ces dernières années. Nous avons mis l’accent là-dessus. Nous nous mettons dans une position où nous pouvons nous impliquer de la sorte, avec des joueurs qui souhaitent agir ainsi. »

Inspirer à leur tour

Christophe Normand ajoute qu’une bonne chose au Québec est l’accessibilité au sport dans les écoles. Pour lui, le football est atteignable pour les jeunes universitaires.

« Je suis passé par là moi aussi, mentionne le natif de Bromont. Je pense qu’on veut faire rayonner le football au Québec de manière générale, pas juste à Montréal. Je trouve ça vraiment cool que ce soit l’objectif de l’organisation. »

Les deux joueurs ont aussi écouté des athlètes parler devant eux quand ils étaient au secondaire. Dans le cas d’Eugene Lewis, la situation fut particulière, puisqu’il s’agissait de son père.

« C’est fou, se rappelle Lewis. Lorsque j’étais au secondaire, c’était mon père qui était là, à faire ces conférences en raison de la situation dans laquelle il a vécu. Il est passé d’une vedette du secondaire, d’aller au cégep et d’être repêché, à consommer de la drogue. Son histoire est dingue. C’est ce genre de choses qui capte l’attention des jeunes. C’était lui que je regardais pour m’inspirer. »

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page