Connectez-vous à nous

Alfred-Pellan: Parti libéral – Angelo G. Iacono

Actualités

Alfred-Pellan: Parti libéral – Angelo G. Iacono

Le candidat libéral de la circonscription d’Alfred-Pellan, Angelo G. Iacono, a établi ses priorités en visitant depuis deux ans le comté et lors de forums de discussion.

Cet avocat de formation a pris un congé sans solde du Commissariat à la protection de la vie privée, situé à Ottawa, pour mener sa première campagne électorale.

Quand il est au Québec, il réside dans le quartier Villeray, à Montréal. «J’ai aussi une affinité avec Alfred-Pellan. Mon frère et mes neveux y résident. Je viens dans ce secteur depuis 25 ans», déclare le candidat.

Les aînés

M. Iacono est très sensible aux enjeux qui touchent la famille et les droits des aînés. «J’ai été moi-même un aidant naturel pour ma mère qui est décédée, il y a deux mois, des suites d’une tumeur au cerveau», dit-il.

Il soutient l’augmentation du Supplément de revenu garanti destiné aux aînés à faible revenu que défend son parti. Tout comme l’accès à plus de logements abordables.

«Notre programme assiste les personnes pour qu’elles soient capables de planifier leur avenir», explique-t-il, en ajoutant que cela se fera avec les autres paliers gouvernementaux, provincial et municipal.

Les agriculteurs

M. Iacono évoque la richesse agricole de son comté, notamment à Saint-François et dans les quartiers Vimont et Auteuil.

«Je venais souvent avec mes parents acheter des plantes, des semences et des légumes. Mon père avait un ami qui produisait des tomates», raconte-t-il.

Ces derniers temps, il reconnaît que la situation économique et l’augmentation de l’essence les plongent dans une situation précaire.

«Il n’y a pas de relève, les enfants hésitent à reprendre et la main-d’oeuvre est difficile à trouver. Il y a beaucoup de choses à améliorer, dit Angelo Iacono.

«Je veux travailler avec les agriculteurs pour élaborer un programme adapté à leurs besoins.»

Le candidat libéral veut organiser une table ronde pour comprendre leurs enjeux. «Je suis prêt à écouter pour prendre acte. Ce n’est pas une promesse, mais c’est un engagement pour agir ensemble», poursuit l’homme d’origine italienne.

Il dit vouloir donner espoir aux gens oubliés et désabusés de son comté. «Il y a beaucoup de travail. Je veux collaborer avec toutes les communautés.»

Angelo Iacono a toujours aimé s’impliquer. «J’ai grandi grâce à toutes les activités que j’ai entreprises dans de multiples associations», conclut-il.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page