Connectez-vous à nous

Alexis Galarneau partenaire d’Eugénie Bouchard

Sports

Alexis Galarneau partenaire d’Eugénie Bouchard

TENNIS. Le jeune Lavallois Alexis Galarneau a eu la joie immense de partager le terrain avec la meilleure raquette au Canada, Eugénie Bouchard, au stade Uniprix, de Montréal. En fin de semaine dernière, il a été son partenaire d’entraînement à l’aube de la Coupe Rogers.

Commentaires

«Eugénie se prépare pour Toronto. J’échange des balles avec elle. J’apprends beaucoup. Son éthique de travail est d’une importance capitale», souligne l’adolescent de 16 ans.

«J’ai appris notamment qu’il fallait prendre soin de son corps, tant physiquement que mentalement, comme le fait Eugénie. De plus, je dois faire comme elle et m’échauffer plus longtemps», ajoute-t-il.

Il rêve à Nadal et Wawrenka

Alexis sera en action comme partenaire d’entraînement avec les gars dès aujourd’hui (5 août). Au moment d’écrire ces lignes, il ne savait toujours pas avec qui il allait échanger des balles.

Dans ses rêves les plus fous, il songeait à ses idoles Rafael Nadal et Stanislas Wawrinka. «Je ne pense pas qu’ils auront besoin d’un partenaire d’entraînement», lance-t-il avec réalisme.

Le Lavallois aurait aimé recevoir une invitation pour la ronde des qualifications, mais il admet qu’il est encore beaucoup trop tôt. «Dans un ou deux ans, j’aimerais bien faire partie des qualifications de la Coupe Rogers.»

Championnats canadiens

Le jeune espoir en tennis s’entraîne en prévision des Championnats canadiens des moins de 18 ans (14 au 19 août à Mississauga) et des moins de 16 ans (21 au 27 août), à Gatineau. «Je vise le titre de champion aux deux compétitions», indique celui qui est vice-champion canadien en titre des moins de 16 ans et médaillé de bronze des moins de 18 ans, en 2014.

Séjour en Europe

Alexis revient d’Europe où il a participé à quatre tournois, en Allemagne et au Pays-Bas. «Je ne peux pas dire que ça s’est bien déroulé pour moi. J’ai atteint la ronde quart-de-finale avec l’Argentin Franco Capalbo, en double, au Tournoi d’Oberstdorf. J’ai aussi connu mon meilleur tournoi à cet endroit en atteignant la ronde des 16», souligne-t-il.

Finale à Warwick

Alexis a atteint la finale du 19e Omnium de tennis de Warwick en s’inclinant lors de l’ultime rencontre face à Isade Juneau, le 25 juillet. Après avoir perdu le premier set 6 à 2, le Lavallois a chèrement vendu sa peau à la deuxième reprise. Menant 3 à 2, il a baissé pavillon 6 à 3 devant l’expérimenté adversaire.

«J’ai commis trop d’erreurs en finale. Isade retournait bien mes balles et je n’ai pas été assez patient. Il a d’ailleurs très bien performé. Ses services étaient solides», reconnaît celui qui a fait écarquiller bien des yeux lors de sa brillante victoire de 6-0 et 6-3 contre Washi Gervais, en demi-finale.

Centre national

Alexis a commencé à pratiquer le tennis à l’âge de huit ans, quand il accompagnait aux courts ses frères de cinq et sept ans son aîné. Le sport est tout de suite devenu une passion pour lui.

Membre de l’équipe masculine de tennis du Centre national d’entraînement, situé au stade Uniprix, Alexis bénéficie d’un encadrement digne des professionnels. D’ailleurs, il espère suivre les traces des Milos Raonic et Eugénie Bouchard.

Le meilleur junior au Québec

Sa troisième nomination comme athlète par excellence au niveau junior au Québec aura été la bonne pour Alexis Galarneau lors du récent gala méritas de la Fédération québécoise de tennis.

«Ce fut une belle surprise. C’est un bel honneur de me retrouver sur cette liste prestigieuse. Ça me donne beaucoup de motivation pour poursuivre», mentionne le jeune joueur de tennis de Sainte-Rose.

L’année 2014 a été faste pour Alexis Galarneau. Il a enchaîné les belles performances dans plusieurs épreuves internationales. En compagnie d’Elijah Ogilvy, il a gagné le titre en double au tournoi ITF de catégorie 5 à Burlington. Il a gagné le simple et a été finaliste, en compagnie du Canadien Denis Shapovalo, en double au tournoi Copa Cariari, au Costa Rica. Il a savouré la victoire en simple au El Salvador où il est reparti grand champion de la compétition Copa Libertad, un tournoi ITF de catégorie 4.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sports

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page