Connectez-vous à nous
Natif de Laval-des-Rapides, Alexandre Warnet tentera de s’y faire élire en novembre prochain. (Photo 2M.Media – Archives)

Élections municipales

Alexandre Warnet se joint au Mouvement lavallois

Instigateur du mouvement citoyen Laval en transition, Alexandre Warnet fait le saut en politique et rejoint les rangs du Mouvement lavallois dont il défendra les couleurs dans Laval-des-Rapides lors du prochain scrutin municipal, le dimanche 7 novembre.

Très impliqué dans la communauté et grand adepte de l’écocitoyenneté et de la lutte aux changements climatiques, M. Warnet est le premier candidat recruté par le nouveau chef du parti, Stéphane Boyer, élu par acclamation le 7 avril.

«Avant de se présenter, Alexandre m’a dit avoir l’ambition de contribuer à ce que Laval devienne la référence en matière de protection de l’environnement, a déclaré M. Boyer lors de l’annonce de sa candidature, le 21 avril. Il ne fait aucun doute qu’il a l’étoffe nécessaire pour transformer cette ambition en gestes concrets».

Particulièrement actif dans la société civile, M. Warnet entend désormais poursuivre son «engagement citoyen» auprès de l’équipe de Stéphane Boyer, puis au conseil municipal advenant son élection.

À cet égard, il «souhaite développer une économie locale forte, accélérer notre transition écologique, propulser les arts et la culture, encourager la participation citoyenne, consolider la santé et le bien-être de notre population et renforcer notre fierté d’être Lavallois», fait-il valoir.

Effet domino

La décision d’Alexandre Warnet de se lancer en politique a provoqué une réaction en chaîne, forçant le nouveau candidat à quitter illico ses fonctions de co-porte-parole de Laval en transition, de secrétaire-trésorier du Conseil régional de l’environnement (CRE) de Laval, d’administrateur de la Chambre de commerce et d’industrie de Laval (CCIL) et de membre élu du comité de vigie du Plan de développement culturel de la région.

Dans ce dernier cas, contrairement aux trois précédents, il n’a pas démissionné, mais s’est plutôt retiré temporairement jusqu’au scrutin municipal. S’il est élu, il devra toutefois remettre sa démission.

Feuille de route

Celui qui rêve de faire de Laval la ville la plus écologique du Québec est récipiendaire du prix Coup de cœur Bell 2020 de la Relève d’affaires pour son engagement dans la communauté, remis dans le cadre du plus récent Gala Dunamis de la CCIL.

On lui doit, par ailleurs, la relance du Forum jeunesse Laval en 2017, alors que l’objectif était de susciter la participation citoyenne des jeunes Lavallois de 35 ans et moins. M. Warnet en a assumé la présidence jusqu’au printemps 2019.

Son implication sociale déborde largement des frontières régionales comme en témoignent les nombreuses expériences à l’étranger qui garnissent sa feuille de route.

Titulaire d’un Master en Affaires internationales de l’Institut de hautes études internationales et du développement de Genève, en Suisse, Alexandre Warnet a notamment représenté la jeunesse du Québec au XVIIIe Sommet de la Francophonie en 2018, en Arménie.

Auteur de L’Âge de l’Humanité: Construisons la communauté politique de l’humanité unie dans sa diversité, il a prononcé des conférences en Tunisie, en Allemagne, en Belgique et en Bosnie-Herzégovine. Il a aussi participé à de nombreux événements et sommets internationaux, notamment au Bénin, en Suisse, en Suède et en Indonésie.

Oeuvrant comme conseiller stratégique en animation auprès de l’Institut du Nouveau Monde, il complète actuellement un programme court de 2e cycle en administration municipale à l’École nationale d’administration publique.

Commentaires

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, sstamour@2m.media, 450-667-4360 poste : 3523

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page