Connectez-vous à nous

Alex L’Abbée est mannequin pour Calvin Klein

lidl opening times today

Culture

Alex L’Abbée est mannequin pour Calvin Klein

SOCIÉTÉ. Il y a près d’un mois, le jeune mannequin de Fabreville Alex L’Abbée a pris part à son premier grand défilé international sur le podium de Milan en tant que mannequin exclusif international Calvin Klein.

Commentaires

Les efforts de son agent Karim Rekik, de l’agence montréalaise Dulcedo, auront payé après les hôtels et vols d’avion réservés ou changés à la dernière minute. Dans la capitale de la mode italienne, Alex a montré les couleurs de créations récentes: un manteau, un habit et un t-shirt rehaussé d’une ceinture argentée.

«Je m’attendais à être plus stressé, raconte-t-il. Tout se passe tellement vite, maquillage, cheveux, en plus de la présence des plus grands designers et fournisseurs. J’ai surtout été impressionné par le nombre de caméras et journalistes en arrière-scène. Tu es toujours sollicité!»

Nervosité et réussite

En novembre dernier, Alex et son ami Jonathan, qui est involontairement à l’origine du conte de fées, avaient pris la route versNew York dès 4h, au petit matin. Huit heures d’autoroute plus tard, le Lavallois de 21 ans, 6 pieds 2 pouces, cheveux et yeux bruns, s’est retrouvé rue Lafayette en plein quartier de Soho. Fripé, il a passé la présélection avant de s’égarer dans la mégapole américaine. Heureusement, il ne ratera pas son audition dans les bureaux principaux de Calvin Klein. Une trentaine de prétendants attendaient sur place.

«J’étais intimidé, étant le seul modèle québécois, même si mon anglais est assez bon, confie-t-il. Je profite beaucoup des conseils de Marc-André Turgeon, également de Dulcedo, avec qui je partage maintenant un appartement là-bas. Il est un grand frère pour moi.»

Alex L’Abbée signera son contrat d’exclusivité, d’une durée d’un an, à la mi-décembre 2015. Il ne peut défiler pour aucune autre maison lors des grands événements de mode se déroulant à Paris, Londres et Milan. Seul New York et les sessions photo font exception. Il est d’ailleurs sur les rangs actuellement pour décrocher une publicité Ralph Lauren.

«Mais Calvin Klein, c’est mon rêve de toujours! souligne-t-il. Ils ont une gamme variée allant de la haute couture au linge de tous les jours. Plus jeune, j’adorais aussi leurs pubs avec l’acteur Mark Wahlberg.»

Moomba Love Story

Par le passé, sa mère et sa tante lui ont souvent suggéré d’essayer une telle carrière. Peut-être est-ce dû à l’amitié entre son père et le modèle Gabriel Aubry, l’ex-mari de l’actrice américaine Halle Berry.

En janvier 2014, l’ancien élève de La Source et L’Étincelle, au primaire, et Poly-Jeunesse et Georges-Vanier, au secondaire, accompagne à contrecoeur son ami Jonathan au bar Moomba, où se trouve la fille de ses rêves.

«Leur code vestimentaire est sévère, alors j’ai mis un vieux coton ouaté et mes pantalons les plus usés, pensant me faire refuser à la porte, se souvient l’ancien joueur de hockey du Delta de Laval. De toute évidence, ça n’a pas marché!»

À l’intérieur se trouvait le président de Dulcedo, Karim Leduc qui le remarque et lui laisse une carte d’affaires. La famille convaincra Alex de tenter l’aventure. Plus tard, il fera ses classes avec les marques Simons, Aldo et la designer Rado Rani, avant que Calvin Klein ne change sa vie pour de bon il y a deux mois.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page