Connectez-vous à nous

Adolescence réaliste sur grand écran

lidl opening times today

Actualités

Adolescence réaliste sur grand écran

Le premier long-métrage de fiction de la productrice lavalloise Fanny Drew et ses associées de Colonelle films, Une colonie, a déjà remporté six prix en trois festivals alors qu’il prend l’affiche sur le boulevard des Laurentides et que son équipe s’envole pour la Berlinale.

Filmée en grande partie dans deux écoles secondaires de l’île Jésus, l’œuvre sera présentée dans la catégorie «Génération» de cette prestigieuse compétition de cinéma mondial qui se tiendra du 7 au 17 février.

«Ce sera notre premier grand festival international, nous sommes très excitées!» de s’exclamer Fanny Drew, qui a grandi dans Sainte-Rose.

Dépeignant avec sensibilité la réalité des adolescents d’aujourd’hui alors qu’ils voient pointer l’âge adulte, tout en se dépêtrant avec leurs études au secondaire, Une colonie a reçu les prix de meilleur film canadien, meilleure réalisation et meilleure interprétation au Whistler Film Festival, ainsi que des récompenses semblables au Festival de cinéma de la ville de Québec et Festival international du cinéma francophone en Acadie.

«De façon réaliste, on suit des personnages d’adolescents qui apprennent à se connaître, à s’affranchir et prendre des décisions par eux-mêmes», continue la productrice.

«Nous avons misé sur l’authenticité et filmé ce qu’on voit dans les écoles secondaires du Québec.»

 – Fanny Drew, coproductrice

Souvenirs scolaires

À l’origine du projet se trouve la démarche entreprise par la réalisatrice Geneviève Dulude-De Celles il y a quelques années. Celle-ci complète le trio féminin de Colonelle films créé par Fanny Drew et Sarah Mannering, deux amies d’adolescence désormais productrices.

«Originaire de la région de Sorel, Geneviève a grandi en campagne avec sa soeur comme seule amie, raconte Fanny Drew. L’adaptation au secondaire l’a marquée, avec ses courbes d’apprentissage, les difficultés à traverser et les repères à trouver pour se faire des amis.»

La réalisatrice avait d’abord abordé cette réalité dans un court-métrage de fiction, La Coupe, puis le documentaire Bienvenue à F.L. sur sa propre école secondaire, Fernand-Lefebvre.

Scènes lavalloises

Le tournage s’est déroulé du 25 août au 14 octobre 2017. Si des extérieurs ont été filmés à la pointe Langlois, dans Sainte-Rose, et sur le boulevard Cartier, du côté de Chomedey, toutes les séquences en classe ont eu lieu à Curé-Antoine-Labelle, à l’exception des cours d’éducation physique, où l’école Leblanc a fait l’affaire.

«Nous avions d’abord approché les directions en leur expliquant qu’on ne voulait pas juste des jeunes travaillant dans l’industrie, relate Fanny Drew. Nous voulions des vrais visages d’élèves fréquentant leur école. Ces jeunes ont eu un contact avec la réalité d’un tournage de cinéma qui exige beaucoup d’attente et de patience.»

Une grande scène de déambulation dans les corridors a mis en scène 50 étudiants. Toutefois, le moment fort du tournage restera une rocambolesque fête d’Halloween dans le gymnase de l’école Leblanc en présence d’une centaine de figurants.

«Nos machines à fumée ont déclenché l’alarme incendie! Les pompiers sont venus. Nous avons dû tout évacuer et perdre une bonne heure pour ajuster des éléments techniques et réussir à terminer notre scène.»

Maintenant, l’équipe d’Une colonie, dont l’actrice principale Émilie Bierre, donne rendez-vous à la population au cinéma Guzzo du boulevard des Laurentides, ce samedi 2 février, à 15h, pour une présentation spéciale.

Commentaires

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page