Connectez-vous à nous

À bas les préjugés!

lidl opening times today

Actualités

À bas les préjugés!

SIDA-VIE LAVAL. Pour la première fois, Sida-Vie Laval a organisé la Marche contre l’homophobie et la transphobie, le mois dernier, un rassemblement que l’on veut transformer en rendez-vous annuel.

Commentaires

Une trentaine de personnes ont pris part à l’événement, les couleurs de la fierté gaie bien en vue, afin de passer un message de sensibilisation à la population. Le point de départ étant au parc Émile, dans le quartier Laval-des-Rapides, des kiosques de Sida-Vie Laval et Gai Écoute avaient été érigés sur le site, histoire de présenter les services dédiées aux personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles et transidentitaires (LGBT).

«Avec cette marche, on voulait aussi mettre en valeur l’apport de nos alliés, comme la Fondation Émergence, d’expliquer Ricki Lynn Murrin, coordonnatrice aux services de prévention chez Sida-Vie Laval. Il y a eu de l’amélioration avec les années, mais il y a encore beaucoup de travail à faire. C’est déplorable que les gens doivent faire un coming-out, comme si on devait justifier son orientation sexuelle.»

Mme Murrin souligne qu’on ne pourra probablement jamais enrayer complètement les commentaires désobligeants et les préjugés envers les personnes LGBT, mais «on pourrait au moins les diminuer». 

Bruce Jenner

La décision de Bruce Jenner, ancien athlète olympique, de devenir Caitlyn Jenner a beaucoup retenu l’attention des médias et des gens en général tout récemment. Est-ce qu’une telle transformation faite sous la loupe publique a des répercussions à plus grande échelle, jusque dans les organismes oeuvrant auprès de cette clientèle?

«Il n’y a pas eu d’échos, mais c’est certain que mettre un visage aide à mieux comprendre le cheminement», nous dit Ricki Lynn Murrin.

La coordonnatrice indique qu’à Laval, les personnes transgenres et transsexuelles vivent un peu plus cachées qu’à Montréal, où les gens peuvent notamment fréquenter le Village gai. «À Laval, il y a un léger retard à ce niveau-là.»

Vingt ans

L’organisme, situé dans le quartier Pont-Viau, existe depuis maintenant 20 ans et parmi ses nombreux services on note, entre autres, le Projet Apollon, pour les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes; le Projet Carcéral, dédié aux personnes atteintes du VIH/Sida et/ou d’une hépatite en préparation de leur sortie dans le but d’une réinsertion sociale et les ateliers offerts dans les écoles auprès des adolescents.

En 2014, Sida-Vie Laval a effectué 4668 interventions, une hausse par rapport à l’année précédente qui s’expliquerait par une augmentation d’effectifs, et distribué quelque 71 000 condoms sur le territoire.Pour plus d’information sur le regroupement, on peut visiter son site Internet au www.sidavielaval.ca.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à la retraite

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page