Connectez-vous à nous

90 minutes pour coffrer un homme armé

Actualités

90 minutes pour coffrer un homme armé

C’est après 30 minutes d’intenses pourparlers que le négociateur du département des enquêtes du Service de police de Laval (SPL) a réussi à faire entendre raison à un jeune homme ayant en sa possession deux armes à feu, debout aux côtés de sa voiture, sur le viaduc du boulevard des Laurentides enjambant l’autoroute 440, dans l’après-midi du 14 août.

Plusieurs appels au 911 avaient été faits dès 15h10, dont un émanant du suspect qui déclarait être armé et tenait des propos suicidaires.

Des témoins l’avaient aperçu immobiliser sa petite automobile blanche, en sortant avec une arme longue à la main. Âgé dans le début vingtaine, l’individu tournait autour de son véhicule en exprimant ses idées noires.

Autopatrouille touchée

Rapidement arrivés sur place, des agents du SPL ont constaté la gravité de la situation. Le jeune homme a tiré plusieurs coups de feu, un projectile atteignant une autopatrouille.

Afin de bloquer la circulation dans les deux sens sur l’autoroute 440, la Police de Laval a fait appel à la Sûreté du Québec qui a utilisé des camions lourds pour servir efficacement d’écran au kilomètre 25 Ouest.

Fort actif, le SPL avait alors demandé la coopération de la population pour libérer l’imposant périmètre de sécurité et écarter tout danger de tir accidentel, le suspect demeurant dans un état instable.

Arrestation et comparution

Peu après 16h, le négociateur a contacté l’homme armé par téléphone et débuter ses efforts pour le convaincre de se rendre sans opposer de résistance, craignant assurément avoir affaire à un suicide par tir policier.

Le vingtenaire dépressif a été arrêté sans violence et menotté sur le coup de 16h35, ayant semé tout un émoi durant 90 minutes au coeur de l’île Jésus. Quelques minutes plus tard, il a été transporté en centre hospitalier pour une évaluation psychiatrique.

L’individu a été transféré au quartier de détention à 19h20. Les enquêteurs ont pu l’interroger en début de nuit. Il doit comparaître au palais de justice de Laval en après-midi, pouvant possiblement faire face à des accusations minimales de déchargement d’arme à feu avec intention de blesser, lui qui s’en est pris à des agents de la paix.

Notons que la Police de Laval ne dressera pas de bilan de cette opération délicate et réussie.

Commentaires

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page