Connectez-vous à nous
Le sondage Ipsos a été mené auprès de 2000 personnes. (Photo gracieuseté)

Santé

9 personnes sur 10 en faveur d’un prolongement des prestations de maladie

Les résultats d’un sondage mené par la Société canadienne du cancer (SCC) montrent que 88% de la population canadienne est en faveur de la prolongation des prestations de maladie à l’assurance-emploi.

Ainsi, elle propose d’allonger les congés payés, qui sont actuellement de 15 semaines, à un minimum de 26 semaines.

Cette mesure permettrait notamment aux personnes malades de se «concentrer sur leur guérison et leur rétablissement».

«La durée moyenne du traitement du cancer du sein et du côlon, deux des cancers les plus fréquents au Canada, est de 26 à 37 semaines, affirme Kelly Masotti, vice-présidente de la Défense de l’intérêt public à la Société canadienne du cancer, via communiqué. Nous devons soutenir davantage les Canadiens atteints de cancer, car personne ne devrait être obligé de choisir entre sa santé physique ou financière.»

Aide financière

Le sondage a également montré que la population canadienne est en faveur du financement de cette mesure par les employeurs ou «à même leur chèque de paie».

Pour financer le prolongement de la prestation, 97% des personnes répondantes se sont dit en accord avec une augmentation de cinq sous sur les primes payés par l’employeur lors de la première année et d’un sou l’année suivante.

De plus, 82% d’entre elles ont soutenu qu’elles accepteraient de contribuer financièrement à cette prolongation, en versant cinq sous supplémentaires sur chaque tranche de 100$ de leur salaire.

Rappelons que lors des élections de 2019, le Parti libéral du Canada s’est engagé à prolonger la période de prestation de l’assurance-emploi. Il a toutefois rompu cette promesse électorale dans une lettre remise à la ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes handicapée en décembre 2019.

«Il est temps d’enlever ce poids sur les épaules des personnes atteintes par une maladie aussi grave que le cancer, explique Kelly Masotti. C’est pour cette raison que nous demandons au gouvernement fédéral de respecter son engagement à prolonger à au moins 26 semaines les prestations de maladie de l’assurance-emploi.» (C.R.)

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page