Connectez-vous à nous
cas
(Photo 2M.Media)

COVID-19

6647 cas actifs et 42,86 % plus d’hospitalisations à Laval

Le bilan lavallois de la COVID-19 pointe désormais à 6647 cas actifs selon les données émises par le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval.

Cela représente une augmentation de 331 cas actifs par rapport à la semaine précédente. Il s’agit d’une légère stabilisation après l’augmentation de 2674 personnes porteuses du virus en une semaine qui a été observée le 3 janvier.

Au total, 57 567 Lavallois (+6356) ont contracté le virus depuis le début de la pandémie. Parmi ceux-ci, 960 (+9) en sont malheureusement décédés, tandis que 49 960 (+6016) sont maintenant rétablis.

Les hospitalisations ont quant à elles présenté une hausse importante. 120 citoyens lavallois (+36) ayant la COVID-19 sont hospitalisés, dont 23 (+7) aux soins intensifs.

Vaccination

En date du 6 janvier, 84,6 % de tous les Lavallois ont reçu au moins une dose de vaccin. 78,9 % % étaient quant à eux adéquatement vaccinés. En chiffres absolus, l’île Jésus compte 722 923 doses administrées depuis le début de l’opération.

Il s’agit du neuvième plus haut total provincial derrière Montréal (3 984 060), la Montérégie (2 480 798), la Capitale-Nationale (1 407 493), les Laurentides (1 107 035), la Mauricie et Centre-du-Québec (950 555), Lanaudière (930 447), l’Estrie (881 210) et Chaudière-Appalaches (814 813).

Notons aussi que 49,5 % des jeunes lavallois âgées de 5 à 11 ans ont reçu au moins une dose de vaccin depuis le lancement de l’opération visant cette tranche d’âge.

Dans les secteurs

Malgré les hausses importantes enregistrées sur le territoire lavallois, trois secteurs ont présenté une baisse de cas actifs confirmés au cours de la dernière semaine.

Le secteur de Pont-Viau, Renaud-Coursol et Laval-des-Rapides est celui qui a eu la diminution la plus importante avec 52 cas actifs en moins que le lundi 3 janvier. Il compte désormais 1064 cas actifs et affiche le plus bas taux d’infection du territoire avec 1326 cas actifs par 100 000 habitants.

Il a été suivi par le secteur de Duvernay, Saint-François et Saint-Vincent-de-Paul (-34) et celui de Fabreville-Est et Sainte-Rose (-7).

À l’inverse, Chomedey a connu une semaine difficile avec l’ajout de 356 cas actifs à son total. Il présente le pire bilan de l’île Jésus avec 1459 personnes porteuses du virus et un taux d’infection de 1531 cas actifs par 100 000 habitants.

De son côté, le secteur de Sainte-Dorothée, Laval-Ouest, Laval-Les Îles, Fabreville-Ouest (+83) connait la deuxième plus forte augmentation, ce qui porte son total à 1047 cas actifs.

Le secteur de Vimont et Auteuil constate quant à lui une hausse de 46 cas actifs. Il demeure tout de même l’un des deux seuls secteurs du territoire sous la barre des 1000 cas actifs avec un bilan de 963 personnes porteuses du virus. Le secteur 1 (Duvernay, Saint-François et Saint-Vincent-de-Paul) mène Laval à ce chapitre avec 940 cas actifs.

***

Prendre note que tel qu’indiqué sur le site Web du CISSS de Laval, ces données par secteur incluent l’ensemble des cas des citoyens testés positifs à la COVID-19, qu’ils résident dans des milieux fermés ou ailleurs dans la communauté.

Les milieux fermés incluent des milieux de vie comme les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), les résidences privées pour aînés (RPA), les ressources intermédiaires (RI), ainsi que les centres correctionnels.

Les données présentées sont calculées en fonction du lieu de résidence. Le CISSS tarde à déterminer le foyer de 145 cas jusqu’ici.

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page