Connectez-vous à nous

440 Chevrolet sème l’émoi sur les réseaux sociaux

Actualités

440 Chevrolet sème l’émoi sur les réseaux sociaux

CONTROVERSE. Le concessionnaire 440 Chevrolet de Laval a semé l’émoi sur les réseaux sociaux après avoir publié une photo d’un enfant grimpé sur le capot d’une Corvette blanche. Ce visuel, accompagné d’un avis de recherche des parents de cet enfant, a rapidement été retiré après avoir créé un tollé parmi les internautes.

Commentaires

Jeudi dernier, la page Facebook du concessionnaire affichait le message suivant : « 440 Laval Chevrolet est toujours fière d’exposer ses véhicules afin que les gens puissent voir les différents modèles de notre inventaire, des plus communs aux plus spéciaux. Par contre, lorsque nous reprenons nos véhicules et que ceux-ci sont endommagés, nous regrettons parfois notre choix de faire confiance au gros bon sens et au savoir-vivre qui devrait être acquis par tout individu vivant en société. SVP, aidez-nous à retrouver les parents / famille (les 3 individus visibles devant la Corvette) afin de leur envoyer la facture des dommages encourus sur notre véhicule par leur enfant lors d’une exposition au Carrefour Laval en face du La Baie. Les enfants seront toujours des enfants, le problème ici est bel et bien les parents. Merci de votre aide. »

Plusieurs commentaires ont alors fusé, obligeant le concessionnaire à tenter de contenir la situation. Dans un commentaire, il a même été jusqu’à rappeler qu’il possédait des assurances pour ce genre de situation, mais tenait à sensibiliser les gens à cette réalité.

Au bout de quelques heures d’affichage seulement, le message a été retiré.

Mise au point

« Pour faire suite à notre publication relatant un incident survenu avec un de nos véhicules au Carrefour Laval, nous avons décidé de la retirer en raison d’un trop grand nombre de commentaires désobligeants. Nous n’acceptons aucun commentaire raciste sur notre page et loin était le but d’attirer ce genre de commentaires, mais bien de sensibiliser les gens », pouvait-on alors lire sur la page Facebook.

Samedi, ce nouveau statut comptait déjà une quinzaine de commentaires et une vingtaine de réactions.

Par la messagerie instantanée de Facebook, le concessionnaire assure que la Corvette blanche endommagée « est déjà en réparation ».

Par voie de communiqué, 440 Chevrolet a assuré être désolé pour la tournure des événements. Il s’assurera que l’incident ne se répète pas.

Il précise que des mesures de sécurité plus rigoureuses devraient être prises pour des expositions futures.

Jeudi dernier, la page Facebook du concessionnaire affichait le message suivant : « 440 Laval Chevrolet est toujours fière d’exposer ses véhicules afin que les gens puissent voir les différents modèles de notre inventaire, des plus communs aux plus spéciaux. Par contre, lorsque nous reprenons nos véhicules et que ceux-ci sont endommagés, nous regrettons parfois notre choix de faire confiance au gros bon sens et au savoir-vivre qui devrait être acquis par tout individu vivant en société. SVP, aidez-nous à retrouver les parents / famille (les 3 individus visibles devant la Corvette) afin de leur envoyer la facture des dommages encourus sur notre véhicule par leur enfant lors d’une exposition au Carrefour Laval en face du La Baie. Les enfants seront toujours des enfants, le problème ici est bel et bien les parents. Merci de votre aide. »

Plusieurs commentaires ont alors fusé, obligeant le concessionnaire à tenter de contenir la situation. Dans un commentaire, il a même été jusqu’à rappeler qu’il possédait des assurances pour ce genre de situation, mais tenait à sensibiliser les gens à cette réalité.

Au bout de quelques heures d’affichage seulement, le message a été retiré.

Mise au point

« Pour faire suite à notre publication relatant un incident survenu avec un de nos véhicules au Carrefour Laval, nous avons décidé de la retirer en raison d’un trop grand nombre de commentaires désobligeants. Nous n’acceptons aucun commentaire raciste sur notre page et loin était le but d’attirer ce genre de commentaires, mais bien de sensibiliser les gens », pouvait-on alors lire sur la page Facebook.

Samedi, ce nouveau statut comptait déjà une quinzaine de commentaires et une vingtaine de réactions.

Par la messagerie instantanée de Facebook, le concessionnaire assure que la Corvette blanche endommagée « est déjà en réparation ».

Par voie de communiqué, 440 Chevrolet a assuré être désolé pour la tournure des événements. Il s’assurera que l’incident ne se répète pas.

Il précise que des mesures de sécurité plus rigoureuses devraient être prises pour des expositions futures.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Kassandra Martel Journaliste, pigiste

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page