Connectez-vous à nous

4 organismes culturels reçoivent plus de 40 000 $

Culture

4 organismes culturels reçoivent plus de 40 000 $

SUBVENTION. La Rencontre Théâtre Ados (RTA), le Festival Marocain de Laval, [co]motion (anciennement Corporation de la salle André-Mathieu) et la Centrale des artistes se partageront une enveloppe de 41 600 $ axée principalement vers la diffusion d’artistes locaux.

Commentaires

C’est afin de pousser plus loin son volet de développement international que la RTA a obtenu la part du lion avec 17 000 $ sur une demande initiale de plus de 25 000 $.

«Cet argent nouveau va nous permettre d’accueillir six diffuseurs, festivals et théâtres de France, ainsi qu’une organisation suisse, qui viendront évaluer notre événement, de confier Sylvie Lessard, directrice générale de la Rencontre Théâtre Ados. Ça va aider les compagnies d’ici à se faire voir et être possiblement programmées en Europe.»

Le Théâtre Sorano de Toulouse, la Maison de la Jeunesse et de la culture de Rodez, le Théâtre Albare de Ganges, la Scène Nationale D’Albi, L’Astrolab de Figeac, la Maison du Peuple de Millau et Am Stram Gram de Genève seront ainsi du rendez-vous.

La 22e édition de ce festival pour public adolescent, toujours unique au Canada après tout ce temps, prendra son envol le lundi 16 avril à la Maison des arts de Laval. Plus de 6000 jeunes y sont attendus, dont les premiers assisteront au spectacle d’ouverture Muliats, signé notamment par Natasha Kanapé Fontaine. «C’est un beau et très intéressant mixage entre les cultures autochtones et québécoises», d’ajouter Sylvie Lessard.

Autres projets

Annoncé par la députée de Vimy Eva Nassif, au nom de la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, ce soutien financier du gouvernement canadien vise la création et la pérennité d’événements culturels et artistiques sur le territoire lavallois, via le programme Développement des communautés par le biais des arts et du patrimoine, ainsi que le Fond d’oeuvres d’art créatif.

«Je ne vais nulle part cet été, alors je serai heureuse d’assister à vos différents événements», a clamé joyeusement Mme Nassif, s’assurant ensuite que le Festival Marocain de Laval prévu en août ne défraie pas la manchette pour les mêmes raisons que l’an dernier.

Cette édition avait dégénéré en une bagarre impliquant près de 200 jeunes. «Les 11 800 $ reçus pourront servir, entre autres, à améliorer la sécurité en embauchant plus de personnel, a affirmé Fatima Maarouf, organisatrice du Festival. Sinon, une partie de la somme ira aussi aux artistes de Montréal, Laval et à de l’équipement technique nécessaire.»

De son côté, la Centrale des artistes de Laval, utilisera les 2300 $ obtenus pour rehausser le dixième anniversaire du Festival musical indépendant qui aura lieu du 5 au 8 juillet dans le Vieux-Sainte-Rose.

«Cette somme ira aux cachets remis à des musiciens locaux qui ont désormais une scène à eux sur notre site», de préciser Patricia Lopraino, directrice générale de la Centrale des artistes.

Quant à [co]motion, agitateur de culture, qui reçoit 10 000 $ des 25 000 $ réclamés, l’organisation pourra bonifier sa programmation musicale canadienne hors-Québec et internationale.

«Ça va aussi nous aider à ajouter davantage d’activités de médiation culturelle entre artistes et public, de préciser Julie Perron, directrice générale de [co]motion. Nous sommes reconnaissants de voir notre travail reconnu.»

C’est afin de pousser plus loin son volet de développement international que la RTA a obtenu la part du lion avec 17 000 $ sur une demande initiale de plus de 25 000 $.

«Cet argent nouveau va nous permettre d’accueillir six diffuseurs, festivals et théâtres de France, ainsi qu’une organisation suisse, qui viendront évaluer notre événement, de confier Sylvie Lessard, directrice générale de la Rencontre Théâtre Ados. Ça va aider les compagnies d’ici à se faire voir et être possiblement programmées en Europe.»

Le Théâtre Sorano de Toulouse, la Maison de la Jeunesse et de la culture de Rodez, le Théâtre Albare de Ganges, la Scène Nationale D’Albi, L’Astrolab de Figeac, la Maison du Peuple de Millau et Am Stram Gram de Genève seront ainsi du rendez-vous.

La 22e édition de ce festival pour public adolescent, toujours unique au Canada après tout ce temps, prendra son envol le lundi 16 avril à la Maison des arts de Laval. Plus de 6000 jeunes y sont attendus, dont les premiers assisteront au spectacle d’ouverture Muliats, signé notamment par Natasha Kanapé Fontaine. «C’est un beau et très intéressant mixage entre les cultures autochtones et québécoises», d’ajouter Sylvie Lessard.

Autres projets

Annoncé par la députée de Vimy Eva Nassif, au nom de la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, ce soutien financier du gouvernement canadien vise la création et la pérennité d’événements culturels et artistiques sur le territoire lavallois, via le programme Développement des communautés par le biais des arts et du patrimoine, ainsi que le Fond d’oeuvres d’art créatif.

«Je ne vais nulle part cet été, alors je serai heureuse d’assister à vos différents événements», a clamé joyeusement Mme Nassif, s’assurant ensuite que le Festival Marocain de Laval prévu en août ne défraie pas la manchette pour les mêmes raisons que l’an dernier.

Cette édition avait dégénéré en une bagarre impliquant près de 200 jeunes. «Les 11 800 $ reçus pourront servir, entre autres, à améliorer la sécurité en embauchant plus de personnel, a affirmé Fatima Maarouf, organisatrice du Festival. Sinon, une partie de la somme ira aussi aux artistes de Montréal, Laval et à de l’équipement technique nécessaire.»

De son côté, la Centrale des artistes de Laval, utilisera les 2300 $ obtenus pour rehausser le dixième anniversaire du Festival musical indépendant qui aura lieu du 5 au 8 juillet dans le Vieux-Sainte-Rose.

«Cette somme ira aux cachets remis à des musiciens locaux qui ont désormais une scène à eux sur notre site», de préciser Patricia Lopraino, directrice générale de la Centrale des artistes.

Quant à [co]motion, agitateur de culture, qui reçoit 10 000 $ des 25 000 $ réclamés, l’organisation pourra bonifier sa programmation musicale canadienne hors-Québec et internationale.

«Ça va aussi nous aider à ajouter davantage d’activités de médiation culturelle entre artistes et public, de préciser Julie Perron, directrice générale de [co]motion. Nous sommes reconnaissants de voir notre travail reconnu.»

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page