Connectez-vous à nous

30 tonnes métriques de produits électroniques recueillis

lidl opening times today

Actualités

30 tonnes métriques de produits électroniques recueillis

ENVIRONNEMENT. Les Lavallois ont répondu présents à la collecte spéciale de produits électroniques tenue sur le site du Centropolis et du Quartier Laval, les 28 et 29 octobre, dans le cadre de la Semaine québécoise de réduction des déchets.

Commentaires

L’Association pour le recyclage des produits électroniques du Québec (ARPE-Québec), qui soulignait du coup son 5e anniversaire d’existence, estime à 30 tonnes métriques le volume d’appareils recueillis au terme de ces deux jours.

Recyclés à 97 %

«On les récupère et les achemine chez des recycleurs accrédités, explique la directrice générale de l’ARPE-Québec, Dominique Levesque, ajoutant que 97 % des matériaux composant ces appareils désuets sont retournés dans la chaîne de production pour en fabriquer de nouveaux.

«En 5 ans, ce sont 70 000 tonnes métriques de produits électroniques qui ont été détournés des sites d’enfouissement. Ça représente plus de 10 millions d’appareils», poursuit-elle.

Porte-parole de l’Association, le vulgarisateur scientifique et animateur de l’émission Génial! à Télé-Québec, Martin Carli, ne manque pas de souligner que le tonnage récupéré est en hausse d’année en année, et ce, «malgré le fait que les appareils sont de plus en plus petits et de moins en moins lourds».

Encore beaucoup à faire

D’après les sondages de l’ARPE, il y a encore beaucoup à faire en termes de sensibilisation, considérant que deux Québécois sur trois conserveraient à la maison leurs vieux produits électroniques. «C’est important de passer à l’action, rappelle Mme Levesque. On a besoin des appareils aujourd’hui pour bâtir le monde demain.»

Des quelque 1000 points de dépôt officiels qu’elle qu’exploite aux quatre coins de la province, l’Association pour le recyclage des produits électroniques du Québec en opère 30 sur le seul territoire de l’île Jésus, principalement dans les commerces d’électroniques.

Le 28 octobre dernier, deux chefs de parti et candidats à la mairie, Michel Trottier (Parti Laval) et Alain Lecompte (Alliance des conseillers autonomes), étaient présents au Centropolis.

M. Trottier en a profité pour rappeler son engagement à l’effet d’implanter des écocentres dans chacun des six territoires desservis par les Bureaux municipaux lavallois (BML).

L’Association pour le recyclage des produits électroniques du Québec (ARPE-Québec), qui soulignait du coup son 5e anniversaire d’existence, estime à 30 tonnes métriques le volume d’appareils recueillis au terme de ces deux jours.

Téléviseurs, écrans dTéléviseurs, écrans d’ordinateurs à tube cathodique, imprimantes, claviers et télécommandes figurent parmi les produits les plus recyclés.  ©Photo – Photo TC Media – Vincent Graton

Recyclés à 97 %

«On les récupère et les achemine chez des recycleurs accrédités, explique la directrice générale de l’ARPE-Québec, Dominique Levesque, ajoutant que 97 % des matériaux composant ces appareils désuets sont retournés dans la chaîne de production pour en fabriquer de nouveaux.

«En 5 ans, ce sont 70 000 tonnes métriques de produits électroniques qui ont été détournés des sites d’enfouissement. Ça représente plus de 10 millions d’appareils», poursuit-elle.

Porte-parole de l’Association, le vulgarisateur scientifique et animateur de l’émission Génial! à Télé-Québec, Martin Carli, ne manque pas de souligner que le tonnage récupéré est en hausse d’année en année, et ce, «malgré le fait que les appareils sont de plus en plus petits et de moins en moins lourds».

Encore beaucoup à faire

D’après les sondages de l’ARPE, il y a encore beaucoup à faire en termes de sensibilisation, considérant que deux Québécois sur trois conserveraient à la maison leurs vieux produits électroniques. «C’est important de passer à l’action, rappelle Mme Levesque. On a besoin des appareils aujourd’hui pour bâtir le monde demain.»

Des quelque 1000 points de dépôt officiels qu’elle qu’exploite aux quatre coins de la province, l’Association pour le recyclage des produits électroniques du Québec en opère 30 sur le seul territoire de l’île Jésus, principalement dans les commerces d’électroniques.

Le 28 octobre dernier, deux chefs de parti et candidats à la mairie, Michel Trottier (Parti Laval) et Alain Lecompte (Alliance des conseillers autonomes), étaient présents au Centropolis.

M. Trottier en a profité pour rappeler son engagement à l’effet d’implanter des écocentres dans chacun des six territoires desservis par les Bureaux municipaux lavallois (BML).

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
342
Haut de page