Connectez-vous à nous

28 jours sans alcool tel est le défi lancé aux Lavallois

Actualités

28 jours sans alcool tel est le défi lancé aux Lavallois

SOCIÉTÉ. La Fondation Jean Lapointe mise sur son 5e Défi 28 jours sans alcool pour encourager le plus de Lavallois possible à faire preuve de sobriété et générosité durant le mois de février.

Commentaires

L’an dernier, 277 citoyens lavallois avaient amassé 13 481 $, ce qui représente 4% du nombre de gens ayant participé au défi dans la province du Québec. Cette année, l’organisation aimerait augmenter le nombre de participants sur l’île Jésus.

«Je suis fier de vivre à Laval, dans Sainte-Dorothée, depuis 45 ans, et j’aimerais qu’un maximum de monde d’ici embarque dans l’aventure, de confier André Champagne, un avocat président du C.A. de la Fondation depuis plus de sept ans. C’est bon pour tous, hommes, femmes, couple. »

L’objectif de la campagne est de faire réaliser aux gens qu’ils sont le héros de leur propre défi, mais surtout de leur impact sur l’avenir des jeunes.

«Même pour les gens buvant peu comme moi, ça reste difficile, parce que tu dois renoncer au petit verre de vin quotidien avec ta compagne pour expulser le stress du jour de travail, quand ce ne sont pas les rencontres avec les clients ou réceptions mondaines», continue André Champagne.

Dans la région lavalloise, les fonds récoltés iront directement au financement des programmes de prévention aux dépendances présentés à près de 3040 jeunes du secondaire.

«On rejoint 70 000 jeunes chaque année! mentionne M. Champagne. Ces 28 jours sont tellement profitables pour ta santé, en plus de donner à une œuvre très importante pour notre société. Tu en retires beaucoup de fierté.»

Outil numérique

En février, les Lavallois sont donc invités à respecter ces 28 jours de sobriété via une toute nouvelle plateforme de ludification qui permet de débloquer du contenu exclusif et des défis quotidiens pour aider les participants à tenir le coup. La plateforme sert aussi à suivre son cheminement et réaliser l’impact de son implication au niveau local, régional et provincial, en s’inspirant fortement des mécaniques de jeu vidéo. Le don minimum est de 28$ par personne, soit 1$ quotidiennement.

«Souvent, les gens prennent un verre ou deux chaque jour, souligne André Champagne. Il suffit d’économiser la bouteille de vin ou caisse de bière pour contribuer à la cause.»

Au Québec, la Fondation compte engager près de 10 000 participants et récolter ainsi un demi-million de dollars, elle qui est devenue une chef de file de la lutte contre l’alcoolisme, la toxicomanie et les autres dépendances.

«Le Défi a commencé lentement, mais les médias sociaux ont aidé à lui donner une ampleur qui ne cesse de grossir», d’ajouter M. Champagne.

Comme chaque année, plusieurs personnalités publiques prendront part à ce défi dont Jonathan Garnier, de la Guilde culinaire, Stéphanie Harvey, professionnelle de e-sport, les soeurs Josiane et Carolane Stratis, du blogue TPL Moms, l’humoriste Philippe-Audrey Larrue-St-Jacques, l’animatrice radio Cheryl Besner, l’animateur Jean-Philippe Wauthier, Geneviève Petterson, chroniqueuse et Éliane Gagnon du Soberlab.

Pour participer ou parrainer un participant, il suffit de se rendre au www.defi28jours.com.

L’an dernier, 277 citoyens lavallois avaient amassé 13 481 $, ce qui représente 4% du nombre de gens ayant participé au défi dans la province du Québec. Cette année, l’organisation aimerait augmenter le nombre de participants sur l’île Jésus.

«Je suis fier de vivre à Laval, dans Sainte-Dorothée, depuis 45 ans, et j’aimerais qu’un maximum de monde d’ici embarque dans l’aventure, de confier André Champagne, un avocat président du C.A. de la Fondation depuis plus de sept ans. C’est bon pour tous, hommes, femmes, couple. »

L’objectif de la campagne est de faire réaliser aux gens qu’ils sont le héros de leur propre défi, mais surtout de leur impact sur l’avenir des jeunes.

«Même pour les gens buvant peu comme moi, ça reste difficile, parce que tu dois renoncer au petit verre de vin quotidien avec ta compagne pour expulser le stress du jour de travail, quand ce ne sont pas les rencontres avec les clients ou réceptions mondaines», continue André Champagne.

Dans la région lavalloise, les fonds récoltés iront directement au financement des programmes de prévention aux dépendances présentés à près de 3040 jeunes du secondaire.

«On rejoint 70 000 jeunes chaque année! mentionne M. Champagne. Ces 28 jours sont tellement profitables pour ta santé, en plus de donner à une œuvre très importante pour notre société. Tu en retires beaucoup de fierté.»

Outil numérique

En février, les Lavallois sont donc invités à respecter ces 28 jours de sobriété via une toute nouvelle plateforme de ludification qui permet de débloquer du contenu exclusif et des défis quotidiens pour aider les participants à tenir le coup. La plateforme sert aussi à suivre son cheminement et réaliser l’impact de son implication au niveau local, régional et provincial, en s’inspirant fortement des mécaniques de jeu vidéo. Le don minimum est de 28$ par personne, soit 1$ quotidiennement.

«Souvent, les gens prennent un verre ou deux chaque jour, souligne André Champagne. Il suffit d’économiser la bouteille de vin ou caisse de bière pour contribuer à la cause.»

Au Québec, la Fondation compte engager près de 10 000 participants et récolter ainsi un demi-million de dollars, elle qui est devenue une chef de file de la lutte contre l’alcoolisme, la toxicomanie et les autres dépendances.

«Le Défi a commencé lentement, mais les médias sociaux ont aidé à lui donner une ampleur qui ne cesse de grossir», d’ajouter M. Champagne.

Comme chaque année, plusieurs personnalités publiques prendront part à ce défi dont Jonathan Garnier, de la Guilde culinaire, Stéphanie Harvey, professionnelle de e-sport, les soeurs Josiane et Carolane Stratis, du blogue TPL Moms, l’humoriste Philippe-Audrey Larrue-St-Jacques, l’animatrice radio Cheryl Besner, l’animateur Jean-Philippe Wauthier, Geneviève Petterson, chroniqueuse et Éliane Gagnon du Soberlab.

Pour participer ou parrainer un participant, il suffit de se rendre au www.defi28jours.com.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page