Connectez-vous à nous
Fraude Aînés Carte Débit
Les fraudeurs ciblent des personnes âgées de 70 ans et plus et gagnent leur confiance en se faisant passer pour des employés d’une institution financière. (Photo 2M.Media - Archives)

Actualités

28 fraudes envers des aînés en 15 jours

Le Service de police de Laval (SPL) s’inquiète d’une série de fraudes par téléphone ciblant les cartes débits de personnes âgées de 70 ans et plus sur son territoire. Les criminels se font passer pour des agents d’une institution financière.

Le SPL a enregistré 28 dossiers de tels délits entre le 11 et 25 janvier. Avec leur stratagème, ces fraudeurs réussissent à obtenir le numéro d’identification personnelle (NIP) de personnes âgées vulnérables.

«Ces gens mal intentionnés contactent la personne avec le nom de l’institution financière indiquée sur l’afficheur du téléphone, explique Evelyne Boudreau, porte-parole du SPL. On leur dit que leur carte débit a été clonée ou qu’il y a eu fraude, puis on s’informe du NIP. Ces criminels disent ensuite à la victime qu’ils sont dans le secteur et de déposer la carte dans leur boîte postale; qu’ils vont lui en donner une nouvelle.»

Jusqu’ici, les fraudeurs semblent donc se trouver non loin du lieu habité par la victime au moment de l’appel, car ils arrivent très rapidement pour prendre possession de la carte mise la plupart du temps dans une enveloppe.

Dans le modus operandi le plus courant, ils se dirigent ensuite au guichet automatique le plus proche et retire coup sur coup, si possible, deux sommes de 500 $.

Mentionnons qu’après vérification sur les réseaux sociaux, plusieurs personnes indiquent que ces appels semblent provenir pour l’instant au nom d’une seule institution bancaire, qui serait les Caisses populaires Desjardins.

Des conseils

«Notez que ces institutions ne demandent jamais ce type d’informations par téléphone. Méfiez-vous des appels non sollicités où l’on vous demande des renseignements personnels comme: votre nom, votre adresse, votre date de naissance, votre numéro d’assurance sociale, votre numéro de carte de crédit, vos données bancaires ou votre NIP», spécifie la police de Laval sur sa page Facebook.

Le Centre antifraude du Canada recommande fortement de ne pas avoir peur de dire non et ne pas se laisser intimider par les tactiques de vente ou autre action sous pression.

Il faut toujours se méfier des demandes urgentes qui jouent avec les émotions et faire ses recherches, afin de vérifier si l’organisation avec laquelle on fait affaire est légitime, sinon appeler soi-même directement l’organisation ou l’institution pour valider la requête nous ayant été faite.

Si l’on reçoit un appel ou des nouvelles d’un membre de sa famille qui a besoin d’aide, il est important de confirmer la situation en parlant à d’autres proches.

Méfiez-vous des fausses annonces, des annonces trompeuses et des faux courriels. Vérifiez toujours la légitimité de l’entreprise et de ses services avant de communiquer avec elle.

Pour d’autres types de fraude, on demande aussi de se méfier des frais initiaux et protéger adéquatement son ordinateur. Aucune entreprise légitime n’appelle pour informer qu’un ordinateur est infecté.

Commentaires

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page