Connectez-vous à nous

18 M$ pour la construction de 104 logements sociaux

Actualités

18 M$ pour la construction de 104 logements sociaux

Le parc de logements sociaux de Laval se bonifiera de 104 nouveaux logis au printemps 2010, alors que l’on procédait, lundi dernier, à la première pelletée de terre symbolique des travaux d’un bâtiment qui s’élèvera sur cinq étages au quadrant sud-ouest de la rue Meunier et du boulevard des Laurentides, dans Pont-Viau.

Commentaires

À cet immeuble de 44 unités s’ajoute un second bâtiment d’habitation de 60 unités dans le quartier Auteuil, plus précisément sur le terrain contigu à la résidence Villa des Tilleuls, à l’extrémité nord du boulevard des Laurentides, angle Prud’homme. «C’est un rêve qui devient réalité», s’est exclamée Claire Lachance lors d’un point de presse tenu sur le chantier. Présidente du conseil d’administration de la Coopérative de solidarité intergénérationnelle lavalloise, une coopérative d’habitation qui porte le dossier depuis l’automne 2006, Mme Lachance a indiqué que le mouvement coopératif revenait en force à Laval pour répondre aux besoins des personnes à faible et modestes revenus.

Supplément au loyer

Incidemment, jusqu’à 50% des futurs locataires pourront bénéficier du Supplément au loyer, un programme financé par la Société d’habitation du Québec (SHQ) à hauteur de 90%.

Ce supplément consenti aux ménages moins fortunés constituera une aide financière non négligeable, comme en fait foi une enveloppe de 702 000$ prévue à cette fin pour les cinq premières années d’occupation. Cet appui financier fera en sorte que les locataires n’auront pas à débourser plus de 25% de leurs revenus pour se loger.

Mme Lachance cite le cas de cette future locataire vivant seule avec ses trois ados, gagnant 20 000$ par année et habitant actuellement un appartement qui lui coûte 700$ par mois. L’an prochain, en vertu du supplément auquel elle aura droit, cette femme verra son loyer chuter à 417$…

Liste d’attente

Au moment d’écrire ces lignes, ils sont déjà plus de 150 ménages sur les listes d’attente pour les 104 logements en chantier.

Les candidats devraient doubler d’ici les prochains mois, estime Neil McNeil, directeur du développement à la Fédération des coopératives d’habitation intermunicipale du Montréal métropolitain. «D’ordinaire, on passe en moyenne trois entrevues par logement», dit-il. À cet égard, la coopérative a mis sur pied un comité de sélection afin d’évaluer les candidatures selon une série de critères bien précis, notamment les besoins des ménages et l’intérêt démontré pour l’esprit coopératif.

Nécessitant un investissement de 18,2 M$, les 104 logements sociaux permettront d’accueillir aussi bien des gens seuls, des couples, des personnes âgées que des familles.

De fait, le complexe d’habitation prévu dans le quartier Auteuil abritera pas moins de 20 logements de quatre chambres à coucher et deux salles de bains, souligne au passage M. McNeil. Quant à l’immeuble de Pont-Viau, il en comptera quatre.

En situation de rattrapage

Conseillère municipale et membre de la Commission du logement social de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), Ginette Grisé a indiqué pour sa part que Laval est en « situation de rattrapage » par rapport aux 81 autres municipalités composant la CMM, lesquelles contribuent toutes à un fonds de développement du logement abordable.

«D’ici 2013, on aurait besoin de 230 nouveaux logements sociaux par année», mentionne-t-elle, avant de signaler que des 44 535 logements locatifs disponibles à Laval, seulement 1120 étaient des habitations à prix modique. Cela représente une proportion de 2,5% de tout le parc locatif lavallois.

Député de Laval-des-Rapides, Alain Paquet a salué cette «initiative issue du milieu» et donné tout le crédit à Claire Lachance et son équipe, rappelant que le gouvernement Charest a injecté dans le dernier budget 200 M$ pour la construction de 3000 nouveaux logements sociaux. «Depuis 2003, plus de 600 logements ont été réalisés ou sont en voie de l’être dans la région de Laval, ce qui représente des investissements totalisant près de 76 millions de dollars», a-t-il enchaîné.

Quant à son collègue du caucus lavallois, Vincent Auclair a fait son mea culpa à l’endroit de l’administration Vaillancourt. «J’ai déjà tenu des propos sévères envers la Ville en matière de logements sociaux», a déclaré d’entrée de jeu le député de Vimont, avant de souligner l’apport de l’administration municipale dans le présent projet.

De fait, Ville de Laval contribue pour 2,2 M$ dans le programme AccèsLogis Québec en plus d’investir 300 000$ dans le programme Rénovation Québec et de verser 72 000$ pour le financement du Supplément au loyer.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page