Connectez-vous à nous

1,6 M$ renouvelés au CQIB

lidl opening times today

Actualités

1,6 M$ renouvelés au CQIB

Le Centre québécois d’innovation en biotechnologie (CQIB) s’est vu reconduire un financement public de près de 1,6 M$ en début de semaine.

De passage lundi à Laval, le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, confirmait le refinancement triennal de 1,2 M$, alors que l’administration Demers annonçait la réinjection de 360 000 $ pour 2019 et 2020.

«Ce qui marche, on ne le change pas», a expliqué le ministre en réitérant la volonté de son gouvernement de valoriser l’entrepreneuriat et les carrières dans ce secteur phare de l’économie. Il a salué la mission et l’environnement d’affaires de l’incubateur lavallois qui «stimule l’innovation et favorise la croissance et la compétitivité des entreprises des sciences de la vie».

Étude

Parallèlement à ce soutien financier assuré jusqu’en 2022, le Ministère a allongé un montant de 10 000 $ pour financer en partie la réalisation d’une étude de faisabilité visant le développement d’un programme d’accélération et d’incubation destiné aux entreprises spécialisées dans les domaines de la santé numérique et des objets connectés.  Cette somme provient du Programme d’appui au développement des secteurs stratégiques et des créneaux d’excellence (PADS).

Fonds municipaux

À l’instar du gouvernement provincial, l’administration municipale renouvelle sa contribution de 360 000 dollars versée ces deux dernières années.

Cette annonce officielle survient sept mois après que les élus eurent voté à l’unanimité la reconduction de cette aide financière au CQIB, le 12 mars dernier.

Incidemment, le premier de quatre versements de 90 000 $ a été remis le 1er juin, alors que le second suivra le 1er novembre.

«Laval est reconnue pour ses innovations en sciences de la vie à l’échelle mondiale, a rappelé le 7 octobre le maire Demers, accordant tout le crédit de cette notoriété internationale à cet incubateur cofondé il y a 24 ans par la Ville et l’Institut national de la recherche scientifique (INRS). L’annonce d’aujourd’hui est une autre preuve de notre engagement envers l’innovation et les entrepreneurs au coeur de la vitalité économique de toute la région lavalloise».

Bilan

Le CQIB, qui accueille actuellement 15 startups à l’intérieur de ses murs, a incubé au fil des ans quelque 70 entreprises innovantes, dont Bio-K Plus International et les toutes dernières graduées que sont Laboratoire New World et Smart Medecine. Ces deux sociétés viennent d’ailleurs d’investir à Laval 33 M$ dans leurs nouvelles installations respectives (laboratoire et usine de fabrication pharmaceutique) où travaillent une cinquantaine de personnes.

Le directeur général du CQIB, Perry Niro, estime à plus d’un millier d’emplois scientifiques et techniques et près de 500 M$ les investissements générés par l’ensemble des entreprises issues de cette pépinière des sciences de la vie depuis son ouverture en 1995.

Nouvelles venues

Enfin, la récente graduation de Laboratoire New World et Smart Medecine a fait place à deux nouvelles entreprises résidentes au 500, boulevard Cartier Ouest, à savoir Azitra et Ovensa.
Basée dans le Connecticut, aux États-Unis, Azitra, une société œuvrant en dermatologie médicale, y poursuivra ses activités en recherche et développement, alors que l’ontarienne Ovensa concentre ses efforts sur l’avancement de son principal candidat nanothérapeutique, lequel «améliore de manière synergique l’efficacité de la chimiothérapie et des inhibiteurs de points de contrôle dans le glioblastome».

Commentaires

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page