Connectez-vous à nous

150 000 $ pour le Pôle régional d’économie sociale

Actualités

150 000 $ pour le Pôle régional d’économie sociale

DÉVELOPEMENT. Dans la foulée du dernier conseil municipal, la Ville de Laval a annoncé l’octroi d’une subvention de 150 000 $ sur trois ans au Pôle régional d’économie sociale de Laval (PRESL).

Commentaires

Cet organisme regroupe 28 entreprises d’économie sociale qui produisent et vendent des biens et services selon un modèle d’affaires s’inscrivant dans une perspective de rentabilité économique et sociale et de redistribution de la richesse collective.

Rappelons que ce type d’organismes sont des entreprises sans but lucratif et coopératives œuvrant dans une multitude de secteurs dont la santé et les services sociaux, le secteur manufacturier, l’environnement, l’intégration à l’emploi, l’agroalimentaire, les arts et la culture, les services funéraires, la vente au détail et les services de maintien à domicile.

«Laval exprime clairement son engagement à développer une économie prospère, durable, compétitive et d’avant-garde en favorisant l’intégration des besoins sociaux du territoire à une saine gestion des ressources», a exprimé le maire Marc Demers via communiqué.

M. Demers aussi souligné que ces entreprises jouent un rôle primordial pour répondre aux besoins grandissants d’une population vieillissante et dans l’intégration des immigrants qui représentent une forte proportion de la croissance démographique lavalloise.

«Nous nous réjouissons de cet engagement de la Ville qui, jumelé au soutien du ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, nous permettra de contribuer à l’accélération de la croissance de l’économie solidaire lavalloise», a affirmé pour sa part Michèle Raymond, présidente du PRESL dont la mission est de consolider le réseau des entreprises collectives et d’économie sociale et de veiller à son essor.

Plus de détails à economiesocialelaval.com.

Cet organisme regroupe 28 entreprises d’économie sociale qui produisent et vendent des biens et services selon un modèle d’affaires s’inscrivant dans une perspective de rentabilité économique et sociale et de redistribution de la richesse collective.

Rappelons que ce type d’organismes sont des entreprises sans but lucratif et coopératives œuvrant dans une multitude de secteurs dont la santé et les services sociaux, le secteur manufacturier, l’environnement, l’intégration à l’emploi, l’agroalimentaire, les arts et la culture, les services funéraires, la vente au détail et les services de maintien à domicile.

«Laval exprime clairement son engagement à développer une économie prospère, durable, compétitive et d’avant-garde en favorisant l’intégration des besoins sociaux du territoire à une saine gestion des ressources», a exprimé le maire Marc Demers via communiqué.

M. Demers aussi souligné que ces entreprises jouent un rôle primordial pour répondre aux besoins grandissants d’une population vieillissante et dans l’intégration des immigrants qui représentent une forte proportion de la croissance démographique lavalloise.

«Nous nous réjouissons de cet engagement de la Ville qui, jumelé au soutien du ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, nous permettra de contribuer à l’accélération de la croissance de l’économie solidaire lavalloise», a affirmé pour sa part Michèle Raymond, présidente du PRESL dont la mission est de consolider le réseau des entreprises collectives et d’économie sociale et de veiller à son essor.

Plus de détails à economiesocialelaval.com.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page