Connectez-vous à nous

13 histoires pour explorer les relations amoureuses

lidl opening times today

Culture

13 histoires pour explorer les relations amoureuses

LITTÉRATURE. Avec STOP! L’Amour n’est pas un jeu de poker, Korine Hazan met son expérience au profit des gens désirant en apprendre plus sur certains comportements communs dans des relations amoureuses finissant souvent par des problèmes non résolus et menant à de nombreux conflits.

Commentaires

«Je trouve qu’il est plus facile de parler aux gens à travers des vignettes de fiction faciles à lire et démontrer ainsi combien nous avons peu conscience de la dynamique en place dans nos relations amoureuses», de raconter l’auteure qui a habité Sainte-Dorothée durant 20 ans avant de déménager récemment à Joliette.

Pour Korine Hazan, la croissance personnelle contribue clairement à une vie plus saine et la présence d’un sentiment de bien-être.

L’écrivaine exprime ainsi qu’il est impossible de chercher et trouver le bonheur en dehors de sa propre personne. Elle aborde les mots trop souvent mal utilisés dans la communication entre amoureux. Elle rappelle que de croire prince charmant et aux princesses à la Roméo et Juliette, c’est oublier que cette histoire n’a rien d’agréable et se termine tragiquement.

«Je parle aussi des différences de culture que l’on va connaître de plus en plus et qui peuvent engendrer des conflits, notamment par la pression subie entre la famille et le couple amoureux», de continuer Mme Hazan, qui a vécu en Amérique du Nord, Europe, et Asie, ayant notamment passé son adolescence entre la France et le Québec.

Détenant un diplôme d’études collégiales en psychologie et une curiosité insatiable de comprendre et d’étudier le fonctionnement humain, sans compter ses quatre mariages, l’écrivaine précise que les histoires d’amour et relations qui en découlent ont un impact direct sur les vies, le développement, les finances, familles et la santé de tout un chacun.

«Déjà, plusieurs lecteurs disent se reconnaître ou reconnaître quelqu’un dans mes histoires, d’ajouter Korine Hazan. C’est qu’il vient un temps où l’on ne se comprend plus soi-même, tellement on essaie de cerner la personne devant nous, en s’acharnant trop souvent à vouloir avoir raison plutôt que de choisir d’être simplement heureux.»

«Je trouve qu’il est plus facile de parler aux gens à travers des vignettes de fiction faciles à lire et démontrer ainsi combien nous avons peu conscience de la dynamique en place dans nos relations amoureuses», de raconter l’auteure qui a habité Sainte-Dorothée durant 20 ans avant de déménager récemment à Joliette.

Pour Korine Hazan, la croissance personnelle contribue clairement à une vie plus saine et la présence d’un sentiment de bien-être.

L’écrivaine exprime ainsi qu’il est impossible de chercher et trouver le bonheur en dehors de sa propre personne. Elle aborde les mots trop souvent mal utilisés dans la communication entre amoureux. Elle rappelle que de croire prince charmant et aux princesses à la Roméo et Juliette, c’est oublier que cette histoire n’a rien d’agréable et se termine tragiquement.

«Je parle aussi des différences de culture que l’on va connaître de plus en plus et qui peuvent engendrer des conflits, notamment par la pression subie entre la famille et le couple amoureux», de continuer Mme Hazan, qui a vécu en Amérique du Nord, Europe, et Asie, ayant notamment passé son adolescence entre la France et le Québec.

Détenant un diplôme d’études collégiales en psychologie et une curiosité insatiable de comprendre et d’étudier le fonctionnement humain, sans compter ses quatre mariages, l’écrivaine précise que les histoires d’amour et relations qui en découlent ont un impact direct sur les vies, le développement, les finances, familles et la santé de tout un chacun.

«Déjà, plusieurs lecteurs disent se reconnaître ou reconnaître quelqu’un dans mes histoires, d’ajouter Korine Hazan. C’est qu’il vient un temps où l’on ne se comprend plus soi-même, tellement on essaie de cerner la personne devant nous, en s’acharnant trop souvent à vouloir avoir raison plutôt que de choisir d’être simplement heureux.»

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page