Connectez-vous à nous
piles
(Photo gracieuseté)

Santé

125 blessures reliées aux piles boutons en 2020

Le Système canadien hospitalier d’information et de recherche en prévention des traumatismes (SCHIRPT) a relevé 125 blessures mettant en cause des piles boutons en 2020.

Cela est légèrement supérieur à la moyenne de 114 cas observés de 2016 à 2019.

Santé Canada profite de la diffusion de cette donnée pour rappeler aux parents et gardiens les dangers des piles boutons chez les enfants, puisque celles-ci peuvent rester coincées dans la gorge si elles sont avalées. Elle se retrouvent dans plusieurs jouets, calculatrices, télécommandes, pointeurs laser et autres.

Un courant électrique peut être généré au moyen de la salive de l’enfant, ce qui entraîne une réaction chimique qui peut causer des brûlures touchant l’œsophage, la trachée et l’artère principale. Tout cela peut se produire en aussi peu que deux heures et les brûlures peuvent continuer de s’aggraver même après le retrait des piles.

Par ailleurs, même les piles épuisées ou déchargées peuvent avoir une charge suffisante pour causer des blessures graves et même la mort.

Dans les cas d’ingestion signalés, de jeunes enfants avaient trouvé des piles non emballées sur le plancher, dans des poubelles ou sur des comptoirs, ou ils les avaient prises directement dans un emballage de piles ou dans des produits.

Quoi faire?

Il est important d’agir rapidement si quelqu’un a avalé une pile bouton, et ce, même si la personne n’a pas de symptômes. L’enfant ou l’adulte ayant avalé celle-ci doit être transporté immédiatement aux urgences.

Il faut notamment éviter de provoquer des vomissements.

Santé Canada recommande aussi d’offrir du miel à cette personne, car les études de plusieurs organisations de santé montrent que cela pourrait réduire le risque de blessure grave. (N.P.)

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page