Connectez-vous à nous

1200 employés municipaux en mode télétravail

lidl opening times today

COVID-19

1200 employés municipaux en mode télétravail

Pour assurer leur sécurité, la Ville a déployé le matériel informatique nécessaire afin que 1200 de ses employés soient en mesure de s’acquitter de leurs tâches depuis le confort de leur foyer.

«Si un employé peut travailler de chez lui, c’est ce qu’il doit faire», déclare le directeur général de la Ville, Jacques A. Ulysse.

Dans un communiqué publié le 23 mars, il affirme également que la Municipalité a revu ses procédures de prestations de travail «permettant notamment de passer du mode groupe au mode solo, lorsque possible».

Solidarité exemplaire

«Pour l’instant, nos employés continuent de travailler, de manière sécuritaire, pour répondre aux besoins de la collectivité», indique le maire Demers. Ce dernier souligne «le travail extraordinaire de tous les employés de la Ville qui font preuve d’une solidarité exemplaire, mais aussi, d’une superbe capacité d’adaptation en cette période cruciale».

Incidemment, la Ville dit avoir mis en place les formations nécessaires afin d’accroître la polyvalence de ses employés et maintenir ainsi l’ensemble des services à la population à l’exception de ceux nécessitant des contacts directs avec les citoyens.

Aucune mise à pied

Les employés qui travaillent d’ordinaire avec la population s’affairent désormais à d’autres fonctions, précise le directeur général Jacques A. Ulysse.

«Aucun employé de la Ville n’a été mis à pied», assure au Courrier Laval la porte-parole de la Ville, Anne-Marie Braconnier.  Et ce, depuis l’annonce de la fermeture, le 13 mars, des arénas, piscines intérieures, bibliothèques, centres communautaires, autres infrastructures de loisir et comptoirs multiservices au 1333, boulevard Chomedey.  «La totalité des employés travaillant dans nos différentes infrastructures a pu être réaffectée à d’autres tâches», ajoute-t-elle, à quelques exceptions près à savoir les moniteurs-surveillants dans les arénas et certains employés de piscines intérieures.

Les premiers «bénéficient de contrats à heures garanties», lesquels arrivent à échéance au début du mois d’avril avril, bémolise-t-elle.

Quant aux employés des piscines intérieures, les chefs sauveteurs ont pu être réaffectés à d’autres tâches, notamment la préparation de la saison estivale.

«Il est à noter que le début avril est une période de début de contrat pour les activités de printemps dans les arénas et les piscines extérieures et que les contrats de ces employés n’ont pas été activés pour l’instant.»

Commentaires

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, sstamour@2m.media, 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page