Connectez-vous à nous
Incendie 429 13e Rue Laval-des-Rapides LDR
La négligence humaine dans les cuisines demeure de loin la première cause d’incendie à Laval comme partout au Québec. (Photos gracieuseté – Google Maps et 2M.Media - Archives)

Faits divers

100 000$ de dégâts pour un feu de cuisine

Des aliments laissés sans surveillance sur une cuisinière seraient à l’origine d’un incendie ayant forcé l’évacuation de deux triplex attachés dans Laval-des-Rapides, le mardi 26 janvier. Il était 14h29 quand on a contacté le 911 pour témoigner d’un feu dans ce bâtiment résidentiel situé sur la 13e Rue, au nord du boulevard Robin. Ce sont […]

Commentaires

Des aliments laissés sans surveillance sur une cuisinière seraient à l’origine d’un incendie ayant forcé l’évacuation de deux triplex attachés dans Laval-des-Rapides, le mardi 26 janvier.

Il était 14h29 quand on a contacté le 911 pour témoigner d’un feu dans ce bâtiment résidentiel situé sur la 13e Rue, au nord du boulevard Robin.

Ce sont les pompiers de la caserne de Pont-Viau qui sont arrivés les premiers sur les lieux, cinq minutes plus tard. Ils ont aussitôt repéré des flammes et de la fumée au deuxième étage d’un des triplex, procédant rapidement à l’évacuation de l’endroit.

Se dirigeant vers la cuisine du logement affecté, les pompiers ont constaté que le feu commençait à gagner légèrement l’entre-toit.

Manoeuvres rapides

Ils ont vite procédé à l’extinction des flammes, et limité ainsi la propagation de l’incendie.

Un total de 6 unités du Service de sécurité incendie de Laval, soit 20 pompiers, ont participé à l’intervention, contrôlant la situation dès 15h25.

Cependant, leurs efforts n’ont pu empêcher le feu de causer des dommages évalués environ à 75 000$ pour le bâtiment et 25 0004 pour son contenu.

En renfort, des ambulanciers d’Urgence-santé ont soigné et évalué sur place une personne qui avait inhalé beaucoup de fumée. Toutefois, l’incident n’a pas nécessité un transport en centre hospitalier.

Seuls la ou les personnes occupant le logement affecté devront se reloger, alors que les autres résidents ont pu retrouver leur foyer au terme de l’événement.

Commentaires

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page