Connectez-vous à nous
Vincent Alessandrini lors de son passage chez les Stingers de Concordia. (Photo gracieuseté – Kyran Thicke – Concordia Stingers)

Football

Vincent Alessandrini revient de loin

Au cours des dernières saisons, Vincent Alessandrini a dû faire face à différents défis. Des blessures et la pandémie ont limité le temps de jeu du Lavallois lors des trois dernières années.

Cela ne l’a toutefois pas empêcher d’obtenir une chance avec les Alouettes de Montréal qui lui ont décidé de le repêcher, puis de lui offrir un contrat pour la saison 2021.

«J’avais de gros doutes [sur la suite des choses], affirme-t-il. J’avais annulé mon inscription à un combine régional, car je me disais que personne ne serait intéressé. Je voulais juste me préparer pour ma cinquième année à l’université et finir mon baccalauréat en même temps.»

Il a toutefois reçu un coup de fil de Danny Maciocia, directeur général du club montréalais, près de trois mois avant le repêchage de la Ligue canadienne de football (LCF). Il souhaitait lui donner sa chance et a finalement repêché le résident de Chomedey en septième ronde.

«Même si je m’en doutais à cause de l’appel, c’était un choc, assure l’athlète de 24 ans. J’avais les larmes aux yeux et c’était un feeling incroyable.»

Préparation

Les plans ont donc changé pour Alessandrini qui se prépare en vue de sa première saison professionnelle. Bien qu’il s’attende à débuter sur les unités spéciales, il veut arriver prêt au camp d’entraînement.

«Mon but est vraiment de retourner sur un terrain de football, car ça fait près de trois ans que j’attends ce moment, explique le principal intéressé. Déjà, ce sera un très gros accomplissement pour moi, mais c’est sûr que je veux un poste de partant.»

Il ajoute que s’il n’y parvient pas cette année, il souhaite rendre décision facile pour les entraîneurs la saison suivante.

Coéquipiers

Comme la plupart des nouvelles recrues de l’équipe, Vincent Alessandrini aime le projet mis en place par les Alouettes qui tentent de recruter un maximum de joueurs québécois.

Il retrouvera d’ailleurs plusieurs anciens coéquipiers de son passage au Collège Vanier.

«C’est quelque chose d’excitant, précise celui qui a grandi à Saint-François. On a une bonne gang et j’ai la chance de retrouver plusieurs gars. Ce sera incroyable comme situation!»

Alessandrini se prépare d’ailleurs dans les installations du Collège Vanier en vue de la saison 2021 puisqu’il travaille à cet endroit.

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page