Connectez-vous à nous

Une nouvelle école primaire au parc de Lausanne?

Actualités

Une nouvelle école primaire au parc de Lausanne?

Une nouvelle école primaire française pourrait voir le jour dans le quadrilatère du parc de Lausanne, un souhait de la Commission scolaire de Laval (CSDL), mais que ne partage pas le Club de soccer de Monteuil.

Commentaires

La CSDL doit d’ailleurs rencontrer au cours des prochains jours le nouveau comité exécutif de Ville de Laval, afin de présenter le projet.

«Nous n’avons pris aucune décision en ce sens. Nous allons étudier attentivement ce dossier, afin de prendre la meilleure décision dans l’intérêt des citoyens. Oui, nous manquons de terrains de soccer, mais le quartier a beaucoup d’enfants», soutient David De Cotis, conseiller municipal de Saint-Bruno et membre du comité exécutif.

Outre la rencontre avec la CSDL, M. De Cotis a admis vouloir entendre aussi les responsables du soccer de Vimont-Auteuil.

Déplorable

Pour sa part, Gordon Berry, membre du conseil d’administration du Club de soccer de Monteuil, déplore qu’une nouvelle école pourrait être construite sur le site du parc de Lausanne et amputerait l’organisme de deux terrains utilisés pour les parties 7 contre 7.

Le plus grand club de soccer à Laval est toujours à la recherche de terrains. «Ça n’aurait pas de sens. La nouvelle administration semble à l’écoute. Nous devons leur laisser la chance de mieux administrer. Nous voulons comprendre pourquoi on veut construire une quatrième école primaire dans les quartiers Vimont-Auteuil dans un rayon de quatre kilomètres», enchaîne-t-il.

M. Berry suggère notamment de construire des annexes aux écoles Père-Vimont ou Sainte-Béatrice. «Pourquoi prendre le dernier morceau d’espace vert du quartier pour construire une école? Avec l’arrivée de cette école, nous aurions accès aux vestiaires, douches, etc. Toutefois, ce n’est pas cela que nous voulons, nous manquons de terrains», insiste-t-il.

«Mon rêve serait d’en avoir deux grands (11 contre 11) et deux petits (7 contre 7) à Lausanne» termine M. Berry.

Déjà amputé du terrain synthétique

Construit en 2011 au coût de 1,2 M$ pour accueillir des équipes de soccer et de football, le plateau sportif du parc de Lausanne est toujours inaccessible, car la pelouse synthétique ne serait pas conforme aux normes.

Ce terrain fait l’objet d’un litige entre la Ville et l’entrepreneur.

On se souvient qu’au début du mois de mai, les équipes utilisant ce terrain ont dû être transférées au Complexe Bois-de-Boulogne. Elles ont par la suite été réparties sur l’ensemble des terrains synthétiques et naturels un peu partout sur territoire de Laval.

M. De Cotis a également promis de regarder de près le litige. «Les jeunes ne doivent pas être pris en otage.»

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page