Connectez-vous à nous

Une équipe et un retour en force pour la Salle Alfred-Pellan

Culture

Une équipe et un retour en force pour la Salle Alfred-Pellan

Fermée l’an dernier en raison des rénovations à la Maison des arts (MDA), mais forte de trois prix reçus pour des réalisations de la saison précédente, la Salle Alfred-Pellan a repris officiellement ses activités dimanche dernier avec le vernissage des premières expositions de 2013.

Commentaires

«Ces honneurs, c’est extraordinaire, affirme Jasmine Colizza, qui coordonne les activités de la Salle Alfred-Pellan. Les artistes connaissent de plus en plus la salle et l’accompagnement muséologique qu’on propose. Mais il ne faut pas s’asseoir là-dessus. La prise de risque est la base de notre action et de notre succès.»

Nouvelles alliées

Le principal lieu d’exposition en art actuel de Laval dispose désormais d’une équipe de trois personnes. Souvent embauchée à titre contractuel, la technicienne en muséologie Marie-Pier Champagne est désormais une employée à part entière.

«C’est un bonheur, car j’aime beaucoup l’art actuel, confie la jeune femme. C’est un privilège de pouvoir travailler auprès d’artistes vivants, avec des oeuvres qui, parfois, ne sont pas encore finies. Je peux participer à leur installation.»

«Il se donne une formation unique au Collège Montmorency, précise Jasmine Colizza. Le métier de muséologue n’existe que depuis une dizaine d’années. On évite l’essai-erreur. Ça nous permet de sauver énormément de temps et d’argent. Mieux que les artistes eux-mêmes, ces professionnels savent comment accrocher et traiter une oeuvre, selon le support ou le procédé nécessaire.»

La médiation

Liliane Aubert, chargée à l’éducation artistique, principalement auprès des groupes scolaires, complète le trio. Cet ajout confirme un engagement sérieux de la MDA envers la médiation auprès de ses différents publics.

«Nous sommes là pour faire en sorte que le discours artistique soit plus accessible, soit de savoir comment observer et décrire une oeuvre, de mentionner Liliane Aubert. Le tout avec une approche très participative.»

Deux artistes

Les expositions Cohésion, d’Elena Willis, et Contenir l’essaim, de Jeffrey Poirier, ouvriront le bal en art visuel à la MDA. Présenté jusqu’au 17 novembre, le travail récent de ces deux artistes témoigne de la «tentative de contrôle de l’humain sur la nature», dixit Jasmine Colizza.

Autant les photos d’Elena Willis que les impressionnantes installations d’essaims colorés de Jeffrey Poirier sauront accrocher le regard des visiteurs, non sans susciter leurs interrogations.

Collectif et enfants

Par la suite, des enfants d’écoles lavalloises seront appelés à participer au traditionnel concours de dessins pour une exposition aux desseins ludiques: Et si les robots mangeaient des pommes? On y retrouvera peintures, objets et nouveaux médias, de décembre à février.

«Nous recevrons de sept à huit artistes qui aborderont la robotisation sous plusieurs dimensions, que ce soit le rapport créateur-créature ou notre façon d’être devenus nous-mêmes des machines au quotidien», de dire Mme Colizza.

En 2014

Du 23 février au 27 avril, la Salle Alfred-Pellan recevra la visite de Sayeh Sarfaraz, une artiste d’origine iranienne. Dans Micropolitiques, l’artiste utilise les legos pour solliciter notre réflexion, en mélangeant médium ludique et propos sérieux sur la quête de liberté.

Avec Re: Faire comme si…, présentée du 11 mai au 13 juillet, un trio d’artistes femmes composé de Jacynthe Carrier, Vicky Sabourin et Julie Favreau fera voir le second chapitre d’une exposition amorcée à Rimouski. Leurs oeuvres formaient alors un parcours dans l’univers du conte et des paysages québécois, rehaussé par la présence d’un étrange personnage.

En plus de la programmation proposée à la Salle Alfred-Pellan, le foyer de la Maison des arts recevra sa part d’expositions. S’amorçant avec un regard sur la collection d’art mobile de Ville de Laval, ce volet se poursuivra avec une série de cartes postales créées par divers artistes et appelées Chroniques lavalloises, relayées par les démarches originales de Nicolas Lachance et Louis Bouvier.

La Salle Alfred-Pellan est située à la Maison des arts de Laval (1395, boulevard de la Concorde Ouest). Information: 450 667-4440.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page