Connectez-vous à nous

Un jeune de Champfleury parmi les meilleurs au monde en robotique

Actualités

Un jeune de Champfleury parmi les meilleurs au monde en robotique

DÉFI. Émile-Antoine Bourque, un résident de Champfleury, est revenu d’une compétition de robotique au Qatar avec un sentiment de fierté.

Commentaires

Le garçon de 11 ans a remporté la septième place mondiale sur 74 pays grâce au robot qu’il a construit avec son coéquipier du même âge, Jean-Félix Corbeil, au début novembre, à Doha.

Le duo s’est classé premier parmi les quatre équipes canadiennes en finale.

«Nous sommes arrivés tout juste après des pays asiatiques qui participent d’une année à l’autre à cette compétition», explique Martin Bourque, coach et père d’Émile-Antoine.

La première journée, l’équipe Cardi-LEGO devait reconstruire leur robot sans plan ni aide en plus de s’adapter à une partie «surprise» de la compétition, c’est-à-dire une programmation faite à partir des directives lancées par les juges, valide pour la qualification et la finale.

La rapidité des petits génies les a mené au succès. Finalement, le robot a fait le défi en 17 secondes lors de la qualification, mais aussi en finale.

Problèmes techniques

Les deux garçons n’ont pas franchi la qualification sans anicroche.

«En allant chercher leur robot, les garçons n’ont pas pensé qu’il était branché, raconte le père. Et arriva ce qui devait arriver: le robot se brisa. Plus de batterie, le devant était détaché en deux ou trois morceaux, le lâche-balle attaché que par le fil du moteur…»

Mais rien pour décourager le duo, qui a surmonté l’épreuve avec sang-froid.

«Ce n’était pas grave, a exprimé Émile-Antoine. Ça pouvait arriver et on a réussi. Je n’étais pas vraiment stressé.»

Son père lui, était sous le choc pendant ce moment, dans les estrades. «Je n’avais pas le droit de communiquer avec eux, je ne pouvais pas leur faire de signes», se rappelle M. Bourque.

Ils ont donc dû prendre du temps pour reconstruire leur robot, en plus des modifications qu’ils devaient apporter au programme.

L’Inde

Les deux garçons ont pratiqué la construction et la programmation de leur robot depuis septembre. Le jeune Émile-Antoine rêve déjà de la prochaine compétition l’an prochain, en Inde.

Rappelons que les deux Lavallois se sont envolés pour Doha après avoir raflé deux médailles d’or et une médaille d’argent à la compétition provinciale Zone01, une organisation qui promeut l’avancement de la robotique en éducation au Canada.

Le retour

L’équipe Cardi-LEGO sera à Ciné-brique les 21 et 22 novembre, au Cosmodôme, pour faire des démonstrations de son robot devant le public. Par ailleurs, le député de la circonscription de Sainte-Rose, Jean Habel, a mentionné dans une courte allocution à l’Assemblée nationale, le 17 novembre, la performance de Cardi-LEGO à Doha.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page