Connectez-vous à nous

Un couple de présumés pédophiles retournera en cour en mars et mai

Faits divers

Un couple de présumés pédophiles retournera en cour en mars et mai

JUSTICE. Emprisonné pour 30 mois en septembre 2012, Jacques Laporte et son épouse, Micheline Chartrand-Laporte, devraient finalement plaider non-coupable à l’ensemble des nouveaux chefs d’accusation auxquels ils font face.

Commentaires

Ce matin, le couple était de retour en cour, la rumeur voulant qu’il plaide coupable à la suite d’une entente, ce qui n’a pas été le cas. Les avocats de la défense et leurs clients sont en désaccord avec la lecture des faits présentée. Il subira donc un procès, qui est en lien avec quatre victimes les 2,3, 5 et 6 mai 2016 dans ce premier dossier.

Également, les deux individus auront leur enquête préliminaire dans un autre dossier, impliquant une cinquième victime, en mars prochain.

Trois vagues de dénonciation

En septembre 2011, la journaliste Nathalie Villeneuve publiait un avis de recherche pour trouver de nouvelles victimes du couple. À l’époque, Jacques Laporte avait déjà été reconnu coupable d’agressions sexuelles et de voies de fait sur deux jeunes garçons, qui avaient dénoncé ses agissements en 2009.

La sortie de cet avis de 2011 amenait deux autres victimes à sortir de leur mutisme. En 2013, une cinquième personne portait plainte, cette fois, pour voies de fait et agression armée. Ces actes supplémentaires auraient été commis en 1983, alors que les premiers de la série remontent à 1965.

Dans le second dossier, Jacques Laporte faisait face à 18 nouveaux chefs d’accusation, en compagnie de sa conjointe à qui on reprochait son implication dans ces délits.

«Le couple tenait un foyer d’accueil à domicile, sur la rue Léry, à Saint-François. C’est à cet endroit que M. Laporte s’est livré à des agressions sexuelles et des voies de fait envers deux mineurs, dans les années 1970», rapportait Mme Villeneuve.

C’est la lecture de ces 18 accusations qui a été contestée par Jacques Laporte et Micheline Chartrand-Laporte.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Faits divers

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page