Connectez-vous à nous

Un 30e knock-out pour David Lemieux

Sports

Un 30e knock-out pour David Lemieux

BOXE. Le boxeur lavallois David Lemieux été expéditif en passant le knock-out à Fernando Guerrero, à 1:56 du troisième round, ce soir, au Centre Bell.

Commentaires

Du même coup, Lemieux a remporté la ceinture vacante des poids moyens de la NABF, en sous-carte du combat de championnat des poids mi-lourds du WBC entre Adonis Stevenson et Andrzej Fonfara.

Lemieux a envoyé son rival au plancher à tous les rounds, dominant largement le combat. La dernière chute a été particulièrement brutale, l’Américain s’est effondré après avoir reçu une solide droite au visage.

Il a savouré sa 32e victoire, son 30e K.-O.. Bref, il aurait été difficile de faire mieux à son véritable premier test depuis les revers face Marco Antonio Rubio et Joachim Alcine.

«J’ai livré mon meilleur combat en carrière. J’ai su dès que je l’ai frappé solidement au premier round que je pouvais en finir vite. Je l’ai vu dans ses yeux. Je savais qu’il ne tiendrait pas 12 rounds», a-t-il lancé au terme de sa victoire convaincante. «Ce que vous avez vu, c’est une démonstration d’années de travail», a-t-il poursuivi.

Départ canon

Sans doute inspiré par les nombreux spectateurs qui scandaient son nom à la première seconde du duel, Lemieux a imposé le rythme en multipliant les coups au corps et à la tête. Il a envoyé son rival au plancher à sept secondes de la fin du premier assaut.

Le Lavallois a fait un copié-collé au second engagement. Il a envoyé Guerrero dans les câbles alors que ce dernier s’est déplacé le fuyait dans l’arène. Guerrero a également été coupé à l’œil droit au deuxième round et a profité de cette blessure au troisième pour demander qu’elle soit examinée par le médecin. Il a revisité à nouveau le plancher.

«Dès le départ, j’ai senti que je l’ai intimidé par ma force de frappe. Je me sentais capable de maintenir cette cadence durant les 12 rounds», de dire celui qui a mitraillé, détruit son adversaire. «Guerrero m’a atteint solidement quelques fois. Il a les mains fortes. Personne ne pouvait frapper plus fort que moi», a-t-il enchaîné.

Une belle vitrine

Outre la ceinture, David a fait écarquiller les yeux du public américain qui le voyait à l’œuvre pour la première fois sur les ondes de Showtime. Il s’est fait un nom.

Son agent Camille Estefan s’est réjoui en sachant que le réseau américain Showtime prévoyait déjà une place de choix à Lemieux sur ses galas des prochains mois. «Il aime bien David.»

Et pourquoi pas un championnat du monde? «Tout cela est entre les mains de mes promoteurs», a-t-il conclu. Les experts prédisent qu’il sera considéré comme adversaire potentiel au champion de la WBO Peter Quillin.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sports

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page