Connectez-vous à nous

Trois journées de festivités réussies

lidl opening times today

Actualités

Trois journées de festivités réussies

PRÉVENTION. Petits et grands ont eu l’occasion de rencontrer des pompiers et de participer à des activités sur la sécurité incendie, au Centropolis, lors de la Grande Fête des pompiers de Laval, du 29 au 31 mai.

Commentaires

Les organisateurs estiment qu’environ 50 000 personnes ont transité sur le site lors de ces 3 jours de festivités.

Quatre courses ont eu lieu le dimanche, dont le premier demi-marathon, ayant comme point de départ l’église Saint-Vincent-de-Paul, dès 8h, dans le cadre des festivités du 50e de la ville et de la 4e Course des pompiers.

Le tout était organisé, comme les éditions précédentes, dans le but d’amasser des fonds au profit de la Fondation des pompiers du Québec pour les grands brûlés.

Les parcours traditionnels de 2, 5 et 10 kilomètres, y compris le nouveau de 21,1 kilomètres, ont attiré 2100 coureurs ayant terminé leur trajet au Centropolis, accueillis par les notes électro-pop du groupe Alfa Rococo.

«Ç’a a vraiment bien été, témoigne Stéphanie Gadet, du Service des communications de Ville de Laval. Comme première édition pour le demi-marathon, on a eu de bons commentaires et on nous a fait savoir que c’était un beau parcours. Il y a même certaines personnes qui ont découvert de beaux endroits de Laval qu’ils ne connaissaient pas.»

Temps idéal

La température froide n’a pas dissuadé les gens à venir courir. Au contraire, plusieurs ont témoigné que le temps était idéal pour faire de l’activité physique.

«Le parcours de deux kilomètres était parfait à faire avec les enfants, indique Mélanie, qui est venue de Terrebonne avec cinq autres membres de sa famille pour prendre part aux festivités. Même s’il manque un peu de chaleur, c’était agréable pour courir.»

Le Courrier Laval a également croisé un convoi de 46 personnes de Jeun’Est en forme, regroupement de partenaires de l’Est de Laval.

«On a fait tous ensemble 203 kilomètres, précise Chantale Lizotte, coordonnatrice de l’organisation. On a lancé un défi aux partenaires et la majorité a fait le parcours de cinq kilomètres. C’était une réussite. Il y avait une belle ambiance, ce n’est pas trop chaud et tous n’ont pas besoin d’être super entraînés pour les courses.»

Le directeur de l’école Les Trois-Soleils, Danny Laviolette, a même eu l’audace de faire le demi-marathon en uniforme de pompier. Il a réussi à franchir la ligne d’arrivée après deux heures et cinq minutes.

Foule d’activités

En plus des activités et des kiosques éducatifs, de l’animation de rue, du défilé de camions antiques, de la visite de l’intérieur d’un véhicule ou des démonstrations de désincarcération, les organisateurs ont intégré dans la programmation sept simulations sécurisées de feu de voiture.

Un volet culinaire était également animé par des pompiers en année de probation. Ils ont cuisiné leurs meilleurs plats devant un public curieux de connaître leur univers et leur vie en caserne, tout en faisant de la prévention sur les feux de cuisine.

Au circuit dans une maison remplie de fumée et dont le système d’alarme était activé, les familles devaient simuler une évacuation dans le noir tout en rampant dans un parcours non linéaire jusqu’à la porte de sortie. Si certains jeunes enfants en ressortaient en pleurant, les parents trouvaient l’expérience amusante.

«J’ai trouvé intéressant qu’on ne puisse rien voir dans le labyrinthe à l’intérieur, témoigne Nathalie, accompagnée de son conjoint et son enfant. Nous avons dû ramper et j’ai foncé deux fois dans les murs avant de trouver la sortie de la maison.»

 

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page