Connectez-vous à nous

Trois joueuses de soccer de Monteuil suspendues

Soccer

Trois joueuses de soccer de Monteuil suspendues

Trois joueuses de l’équipe féminine des Cougars de Monteuil U16 ont triché et elles ont été réprimandées.

Le comité de discipline de la Fédération de soccer du Québec a entendu leur cause, le 20 septembre, au Complexe sportif Bois-de-Boulogne.

Les parents et les jeunes filles ont reconnu avoir fait de fausses déclarations sur l’affiliation de leur club. Elles ne pouvaient donc pas porter les couleurs de Monteuil en 2011.

Suspension et amende

La Fédération a imposé une suspension aux joueuses en leur retirant leur passeport jusqu’au 1er juillet 2012.

Le comité de discipline a aussi imposé une amende de 125$, qui devra être acquittée au plus tard dans les 30 jours de la facturation. À défaut de payer dans les délais prescrits, les joueuses seront suspendues jusqu’à ce que le paiement soit effectué. Le président du Club de soccer de Monteuil, Jimmy Colatosti, affirme que son organisme n’en savait rien et l’entraîneur des Cougars de Monteuil, Luigi Tarricone, non plus. «Tous les papiers étaient en règle. Nous avons été surpris de constater que les joueuses et les parents avaient fourni de fausses informations. C’est difficile de voir si les papiers sont faux ou pas. Nous serons plus vigilants dans l’avenir», soutient Jimmy Colatosti.

Monteuil a sévi

Les dirigeants du Club de Monteuil ont imposé une suspension aux jeunes filles le 13 septembre, dès qu’ils ont pris connaissance de ce dossier. «Ça me fait de la peine pour les filles, car elles ne joueront pas pour un bon bout de temps. Ce n’est pas bon pour l’image du soccer », ajoute le président.

Fabrose porte plainte

Le Club de soccer de Fabrose a décidé de porter plainte auprès de la Fédération, après avoir constaté que les joueuses de Monteuil étaient éligibles à jouer.

Les deux organisations ont donc passé devant le comité de discipline de la Ligue Laval-Laurentides-Lanaudière (LLL), le 6 octobre dernier.

Le président de la Ligue LLL, Stéphane Tessier, affirme que la plainte a été envoyée trop tard. «On ne pouvait pas revenir sur les résultats des matchs, car cela excédait les 21 jours comme le stipule un règlement», a-t-il indiqué.

Si Fabrose avait été dans les temps, Monteuil aurait perdu toutes ses parties. Bref, Monteuil n’aurait pas pu représenter la Ligue LLL aux récents Championnats provinciaux Saputo AA.

Prudence aux Clubs

M. Tessier ne croit pas que la Ligue doit resserrer ses règlements. «Les clubs doivent s’assurer que tous les renseignements fournis dans l’affiliation de ses joueurs sont exacts et complets. C’est à eux de voir s’il n’y a rien de frauduleux comme une fausse adresse, par exemple.»

Le président de Fabrose, Yuusuf Abdillahi, croit plutôt que la Fédération québécoise de soccer est fautive. Selon lui, elle aurait dû s’assurer de la validité des joueuses de Monteuil. Jimmy Colatosti est du même avis.

«La Fédération n’a pas fait son travail. Elle l’a fait à moitié en donnant des sanctions aux joueuses. Elle aurait dû aller plus loin. Les Clubs n’ont pas tous les moyens pour vérifier si les documents sont véridiques», mentionne le président du Club de soccer Fabrose.

Enfin, M. Abdillahi s’est réjoui de la victoire de Monteuil aux provinciaux. «Les filles ont gagné et c’est excellent pour la région.»

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Soccer

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page