Connectez-vous à nous

Trois jeunes de Laval voient leur rêve s’envoler

Soccer

Trois jeunes de Laval voient leur rêve s’envoler

Les parents de quelques joueurs de soccer de la région attendent toujours d’être remboursés après l’annulation du camp de soccer AC Milan junior, qui devait avoir lieu l’été dernier, au Complexe Multi-Sports de Laval.

AC Milan, une des meilleures équipes professionnelles de soccer au monde, organise 96 camps d’été autour du monde, avec 13 000 participants chaque année.

Euro Futbol for Champions, une compagnie d’entraînement de soccer basée à Halifax, Montréal et Moncton, offre des camps pour les jeunes adeptes du ballon rond. L’entreprise présidée par Paris Lalonde a comme mission de promouvoir le développement de joueurs dans de multiples villes.

Sans réponse

Les nombreux courriels et appels téléphoniques envoyés à Paris Lalonde de la part de Claude Boulanger, la mère du jeune Samuel Florent (9 ans), sont demeurés sans réponse. Aucun remboursement n’a donc été fait.

«Nous espérons être remboursés pour un service payé que nous n’avons pas eu. Nous avons déboursé 495$ pour un camp d’une semaine», a affirmé Mme Boulanger.

«Je connais deux autres joueurs de notre coin qui ont subi le même sort. Je ne sais pas à combien de joueurs c’est arrivé, mais je ne pense pas revoir la couleur de cet argent. Même si ça représente une belle somme d’argent, je n’ai pas l’intention de dépenser de l’énergie pour trouver ce M. Lalonde», a-t-elle poursuivi.

Les parents ont décidé d’en parler aux médias pour ne plus que ça arrive. «Nous ne voulons pas que d’autres parents se fassent flouer. Les gens doivent être prudents. On ne peut plus faire confiance à personne», a précisé Mme Boulanger.

Changements sur le site Internet

Le Courrier Laval a également multiplié les démarches afin de retracer M. Paris Lalonde, mais sans succès. Le numéro indiqué sur le site Internet n’est plus en service. Le site Internet a également été modifié. Personne ne peut y adhérer sans posséder un numéro de passe. Paris Lalonde pourrait avoir quitté Halifax. Il serait déménagé à Edmonton.

«Il a modifié le site Internet dès qu’il a annulé le camp», a constaté Iuri Calaidjoglu, le père de Calin.

Rêve brisé

Les jeunes adeptes du ballon rond, Izaak Jean-Baptiste, Samuel Florent et Calin Calaidjoglu, voulaient apprendre les bases du sport, comme les passes et les réceptions, et tout ça, adapté à la sauce des Italiens. Mais, leur rêve a été brisé.

«Ces jeunes rêvaient de recevoir de précieux conseils d’entraîneurs de l’AC Milan, l’une des équipes les plus prestigieuses d’Europe, l’été dernier. Ils n’ont pas pu y participer», a soutenu Mme Boulanger.

«Je suis convaincu que le AC Milan n’en sait rien. M. Lalonde est le responsable des camps au Canada», ont ajouté Mme Boulanger et M. Calaidjoglu.

Le Complexe Multi-Sports n’est pas responsable

Philippe Ciarlo, directeur général au Complexe Multi-Sports de Laval (Bois-de-Boulogne), trouve déplorable que les parents n’aient pas été remboursés.

«Nous ne pouvons rien faire. La responsabilité revient à M. Lalonde. Cet homme de la Nouvelle-Écosse réservait nos installations pour faire un camp. Cette année, il n’a jamais donné de dépôt. L’an dernier, tout a fonctionné à merveille. Nous avons été payés et il a donné ce camp», a précisé M. Ciarlo.

«C’est triste pour les parents qui ont perdu de l’argent. C’est dommage pour les jeunes qui rêvaient, sans aucun doute, à ce camp de perfectionnement», a-t-il conclu.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Soccer

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page